/finance/business
Navigation

André Desmarais de retour chez Power Corporation

André Desmarais
Photo d'archives André Desmarais

Coup d'oeil sur cet article

Le président et cochef de la direction de Power Corporation du Canada André Desmarais a confirmé mercredi son retour à la tête de l’entreprise, plus de huit mois après s’être retiré pour des raisons de santé.

L’annonce avait causé la surprise, fin avril. André Desmarais prenait congé de l’empire familial qu’il codirige avec son frère Paul Desmarais fils, pour des raisons de santé. Cette décision s’appuyait sur les conseils de son médecin à l’Institut de cardiologie de Montréal, selon l’entreprise. Il était alors prévu que l’homme de 61 ans reprenne ses fonctions à la fin de l’automne.

Le « congé médical temporaire » de M. Desmarais aura donc été un peu plus long que prévu.

« Bien que j'aie continué à être impliqué dans les enjeux significatifs liés au groupe de sociétés de Power Corporation depuis avril de l'an dernier, je suis heureux de reprendre l'ensemble de mes fonctions de direction tel que prévu initialement », a affirmé M. Desmarais dans un communiqué de presse.

« Je suis enthousiaste à l'idée d'avoir de nouveau l'occasion de collaborer pleinement avec notre équipe de direction et notre conseil d'administration afin d'assurer la croissance de nos entreprises et de continuer à créer de la valeur pour nos actionnaires. »

M. Desmarais a renoncé à toute rémunération pendant cette période. En dépit de son absence professionnelle, il a continué à être un acteur important de la vie mondaine montréalaise. Il a notamment participé à l’inauguration de la nouvelle entrée de l’autoroute Bonaventure, au Grand Prix de Formule 1 et à la promotion du documentaire La ferme et son État, de Marc Séguin, dans lequel il est interviewé.

Pendant son absence, Power a été plus critiquée que jamais concernant sa performance et ses orientations stratégiques. Certains actionnaires réclament que l’entreprise délaisse des activités « non essentielles », pour se concentrer sur sa mission première, les services financiers et les assurances.

Rappelons qu’en 1996, Paul Desmarais Père a nommé à la tête de l'entreprise ses deux fils, Paul Desmarais fils et André Desmarais, à titre de cochefs de la direction de l'entreprise. Il est décédé en 2013.

M. Desmarais est marié à France Chrétien, la fille de l’ancien premier ministre Jean Chrétien.

Il n’a pas donné suite à la demande d’entrevue du Journal, mercredi.