/finance/business
Navigation

Consumer Electronics Show: les assistants personnels ont la cote

The International Consumer Electronics Show
AFP Des assistants personnels intelligents qui font fureur au Consumer Electronics Show.

Coup d'oeil sur cet article

Des bouleversements sont à prévoir dans les banques, les pharmacies et les restaurants avec l’avènement des assistants personnels intelligents qui font fureur au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, d’après le président de l’agence Sid Lee Montréal, Martin Gauthier.

Spécialiste en communication interactive, M. Gauthier travaille déjà avec des clients comme Uniprix et la Banque Nationale pour intégrer ces nouvelles technologies à leur modèle d’affaires.

« La guerre est lancée. Avant, on parlait à des haut-parleurs et on avait de la misère à se faire comprendre, mais maintenant, l’intelligence artificielle est rendue tellement plus loin », observe M. Gauthier, qui est présent au CES.

Après Google Home et Amazon avec Alexa, c’est au tour de Samsung de se tailler une place dans le marché des systèmes d’assistance personnelle.

« Passer une commande au restaurant deviendra quelque chose d’hyper simple. Faire venir un taxi. Prendre un rendez-vous chez la coiffeuse. Renouveler une prescription de médicaments. Tout cela est maintenant intégré grâce à cette technologie et peut se faire automatiquement », a ajouté M. Gauthier.

Sur la ligne de départ

Le président de Sid Lee Montréal affirme que les entreprises québécoises ne peuvent pas se permettre de manquer le bateau.

« C’est une tendance de fond. Pour vous donner une idée, tous les appareils Samsung seront connectés en 2020 et seront en mesure de reconnaître la voix pour les faire fonctionner. À partir du bureau, quelqu’un pourra demander à Bixby s’il reste de la mayonnaise dans le frigo. »

M. Gauthier prévoit que 2018 sera encore une année de transition pour nombre d’entreprises de services qui désireront poursuivre leur recherche et développement, mais dès 2019-2020, il prévient qu’elles devront prendre la ligne de départ.

« C’est ceux qui vont être les plus innovants et les plus créatifs qui vont ramasser les parts de marchés », a-t-il souligné.