/news/education
Navigation

Les professeurs de l’UQO menacent de tenir une journée de grève

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU – Les professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) menacent de tenir une journée de grève le 17 janvier prochain si aucune entente satisfaisante sur leur contrat de travail n’est obtenue d’ici là.

«Nos revendications visent essentiellement à favoriser l'attraction et la rétention des professeurs en région, et à leur donner les conditions nécessaires pour remplir leur mission d'enseignement, de recherche et de services à la collectivité», a indiqué mercredi par communiqué Louise Briand, présidente du Syndicat des professeurs de l'Université du Québec en Outaouais (SPUQO).

Les professeurs s’étaient munis du premier mandat de grève de leur histoire en décembre dernier. Ce dernier prévoit une banque de 10 heures de grève à déclencher au moment jugé opportun.

«Nos demandes salariales sont justifiées, claires, et visent la reconnaissance équitable de la valeur de l'ensemble des tâches que nous accomplissons chaque jour», a précisé Mme Briand.

«Nous voulons simplement obtenir la parité salariale avec les universités équivalentes du réseau de l'Université du Québec», a-t-elle ajouté.

Les membres du syndicat des professeures et professeurs de l'Université du Québec en Outaouais (SPUQO) sont sans contrat de travail depuis le 1er mai 2015.