/finance/business
Navigation

Une demande d'action collective intentée contre Intel

Intel
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Une demande d’autorisation en vue d’entreprendre un recours collectif vient d’être déposée contre le géant Intel, accusé d’avoir vendu des processeurs avec des failles de sécurité.

La demande a été déposée lundi contre Intel Canada, Intel International ainsi qu’Intel Corporation au nom de toute personne possédant ou louant depuis au moins 2004 «un appareil électronique contenant un processeur Intel avec architecture x86-64 n'importe où au Canada, en Ontario ou au Québec».

La requête a été déposée lundi à Montréal par la firme Groupe de droit des consommateurs.

«La demande allègue que les processeurs Intel contiennent des failles de sécurité qui pourraient être exploitées par des pirates informatiques pour accéder aux informations personnelles et/ou privées des membres, comme des mots de passe, des noms d'utilisateur, des clés de sécurité, identifiants, clés de chiffrement, des informations de carte de crédit et bancaires, des courriels et d’autres données rendant ainsi leurs appareils électroniques sensibles aux attaques appelées Meltdown et Spectre», lit-on dans un communiqué du cabinet d’avocats.

Par ailleurs, la requête soutient qu’Intel sait depuis au moins le 1er juin 2017 qu’il y avait ces vulnérabilités et aurait dû même le savoir encore plus tôt, «mais l’entreprise a intentionnellement pris la décision commerciale de ne pas divulguer son existence aux consommateurs», poursuit-on dans le document.

Aux États-Unis, plusieurs demandes de recours collectifs ont été déposées.