/opinion/columnists
Navigation

Vedette de la prochaine saison

Coup d'oeil sur cet article

À ce temps-ci de l’année, les amateurs de séries (ou de téléromans) attendent avec impatience le début de la nouvelle saison. Notamment pour découvrir quel personnage va prendre plus de place, va se retrouver au centre de l’action, du drame des épisodes suivants.

Dans ce téléroman politique qu’est une année électorale, je vous fais une prédiction : le personnage de Gaétan Barrette risque de prendre beaucoup de place dans la prochaine saison. Je m’attends à le voir au cœur des nouvelles et surtout au cœur des discussions stratégiques tant au cabinet de son chef que dans les bureaux des partis d’opposition.

Le fougueux ministre de la Santé a terminé l’année dans les controverses sur son style. Il fut même accusé d’utiliser son pouvoir ministériel pour régler de vieilles chicanes personnelles dans le réseau de la santé. Certains de ses collègues murmurent déjà leur malaise.

Mais ce n’est pas fini. De partout, on entend que les ennemis du docteur (et là, on parle de pas mal de monde) n’ont pas fini d’alimenter les journalistes. Problèmes dans le réseau de la santé et controverses sur ses méthodes : Gaétan Barrette va passer à la moulinette.

Beaucoup de bruit

Toutes les histoires entourant ce personnage prennent une grande place dans l’actualité. L’homme est volubile, il a la réplique puissante et il multiplie les occasions de visi­bilité. Ajoutons qu’il fait un peu bande à part dans le gouvernement. Il donne l’impression qu’il est premier ministre dans le ministère de la Santé plutôt que simple membre d’un cabinet.

Une fois la soupe chaude, le cas sera difficile à gérer. D’abord parce qu’il peut plaider être l’un des meilleurs ministres de la Santé de l’époque moderne. Et cela se défend : il connaît vraiment le réseau, il a opéré des changements véritables et il en découle des résultats mesurables­­­.

Le cas sera dur à manœuvrer parce que cet homme n’acceptera pas de rétrogradation ou de passage sur le banc des punitions. Il est trop intelligent et batailleur pour se retirer en victime abattue. Il ne se sacrifiera pas pour le « parti ». Il s’en fout, du parti, il a choisi le PLQ pour gagner et devenir ministre de la Santé.

L’opposition va sentir la faiblesse et le malaise et va l’exploiter au maximum. Elle voudra que le dossier de la santé soit associé à un ministre contesté de partout plutôt qu’à des résultats encourageants. Les opposants seront sans merci pour Barrette, qui a été impitoyable avec les députés d’en face.

Soutenu ou éjecté ?

Il sera intéressant de voir la réaction de ses collègues et de son chef. Jusqu’à quel point vont-ils soutenir leur ministre de la Santé ? Philippe Couillard va-t-il finir par le percevoir comme un boulet que le parti doit traîner ? Le dernier geste du premier ministre avant Noël fut de lui retirer les négociations avec les médecins spécialistes. Une gifle qui n’est pas passée inaperçue.

Qu’adviendra-t-il de Gaétan Barrette en 2018 ? L’un des suspenses qui rendent la prochaine saison intéressante !