/sacchips/mishmash
Navigation

Le gros papa paresseux : les activités d’hiver avec vos enfants

Father and mother with their daughter, playing in the snow.

Coup d'oeil sur cet article

Salut,

Ô douce neige belle et enivrante, prends mes enfants svp.

 

Eh oui, l’hiver est bien installé et il vous faudra utiliser les parcelles les plus creuses de votre imagination pour faire sortir vos petits cocos dehors.

Il vous faudra d’abord décoller stratégiquement les rétines de vos enfants de leurs nouveaux jouets : tablette, téléphone, console portable ou n’importe quel objet qui fait de la lumière.

 

1. Diversion

Pour leur ôter l’appareil électronique des yeux, il vous faudra faire diversion. Personnellement j’utilise encore la technique tape sur une épaule, va l’autre côté. Ensuite je prends l’appareil et je le mets dans mes culottes. Disparu, ni vu ni connu.

2. Jouer dehors c’est l’fun

Comment convaincre la jeunesse que d’aller dehors c’est une belle activité? Voyez-le autrement. La menace fonctionne toujours très bien : Va dehors sinon je brûle tes jouets en gardant ton préféré en otage beaucoup trop longtemps. Et hop, les voilà gourmands pour un bon bol d’air frais!

3. Quoi faire?

Une fois à l’extérieur, vos enfants voudront savoir quoi faire. Parce que jouer dehors, ce n’est pas inné. Construire un fort qui ne fait face à aucune menace externe n’est pas très stimulant. Dites-leur donc de construire leur fort au milieu de la rue et que les ennemis sont les voitures et la vilaine souffleuse! Oui, c’est dangereux, mais au moins ils jouent dehors. Dans la phrase « se faire écrapoutir dehors », on retient donc toujours le mot « dehors ».

4. Ensuite?

S’ils sont tous petits, vos enfants ont l’endurance d’un homard dans l’eau bouillante. Après 10 minutes (l’équivalent en temps de s’habiller), ils voudront rentrer. Comment les convaincre de rester un peu plus longtemps? Barrez la porte et prenez un bon bain chaud en écoutant du Enya.

5. Glisser, c’est compliqué

À moins d’habiter sur une rue en pente, il faudra vous déplacer dans un lieu pour la glissade. Ce qui veut dire que vous aussi, vous devrez aller jouer dehors. Ce n’est pas une option. Envisagez d’habiter au deuxième étage. L’escalier... POW Glissade! Et n’oubliez jamais que surveiller un enfant aux demi-heures par la fenêtre est TRÈS correct.

6. Le ski

Le ski est attrayant parce que c’est un sport de riche. Un couple et ses deux enfants peuvent facilement dépenser 250 $ pour une journée de ski. Sachez ceci : personne n’est bon à sa première journée, personne. Surtout pas un enfant de 4 ans. Le risque qu’il finisse sa journée dans un arbre est de 99 % (selon une étude me semble). Solution : NE JAMAIS FAIRE DE SKI. Sinon, laissez la classe neige s’en occuper. De plus, ils sont assurés.

7. La bataille de boule de neige

Depuis que les écoles interdisent les batailles de boules de neige, cette virile discipline est en voie d’extinction. Voilà une belle occasion pour vous de prendre votre revanche contre toutes leurs crises. Comme vous êtes plus fort et que vos réflexes sont plus aiguisés, vous gagnerez à coups sûrs! Visez le centre du corps, vos chances que la boule atteigne le visage seront ainsi très bonnes et vous aurez l’excuse d’avoir visé ailleurs. Bien joué!

8. Les randonnées

Cette activité relève du mystère absolu pour vos enfants. Marcher pour aller nulle part, avouez que seuls quelques adultes un peu new age y voient un plaisir certain. Donc, si vous voulez profiter des ballades en forêt et admirer les décors enneigés sans vous faire demander si c’est bientôt fini... évitez d’être accompagné de vos enfants. C’est peine perdue.  Pas de gardienne? Laissez vos chérubins dans la voiture, les fenêtres fermées avec le chauffage dans le tapis et quelques vivres. Ils s’endormiront paisiblement et pour l’éternité. De rien!

9. L’igloo

Construire un véritable igloo n’est pas une mince tâche. Ça prend du temps, de la patience et une précision architecturale que les enfants n’ont pas. En plus, c’est dangereux si la structure s’écrase sur eux. L’alternative serait de faire un très gros tas de neige et de l’arrondir. À vous de trouver comment rendre ça excitant.

10. Le patinage

Le patinage ou comment se faire mal en famille. Si vous rêvez de vous barrer le dos en aidant votre enfant à apprendre à patiner, c’est l’activité de rêve. L’achat de la bebelle rouge qui n’a pas de nom est impératif. En plus, c’est vraiment commode à transporter et à ranger parce que ça ne se plie pas et ça a une forme tellement atypique qu’on dirait un logo d’une compagnie de hipster.

 

Voilà! vous êtes enfin prêts à affronter l’hiver avec vos petits. N’oubliez pas, rien n’est plus joli qu’un enfant avec les joues pleines d’engelures! Un succès Instagram instantané.