/news/transports
Navigation

Volkswagen verse 290,5 M$ pour les véhicules 3,0 litres

L’entente est moins généreuse qu’aux États-Unis déplorent certains propriétaires

Patrick Lafortune, propriétaire d’une Audi 5 2014, est déçu des 3600 $ qu’il recevra comme montant compensatoire.
Photo Martin Alarie Patrick Lafortune, propriétaire d’une Audi 5 2014, est déçu des 3600 $ qu’il recevra comme montant compensatoire.

Coup d'oeil sur cet article

Les détenteurs d’un véhicule diesel 3,0 litres de Volkswagen se partageront 290,5 millions de dollars en compensation dans le cadre du scandale des moteurs truqués.

« Nous sommes très heureux du résultat. Il faut dire que nous en sommes venus à deux règlements pour des montants substantiels en à peu près deux ans, ce qui est quand même très court pour une action collective d’une telle ampleur », souligne Sylvie De Bellefeuille, avocate pour Option consommateurs, le représentant du recours.

<b>Me Sylvie De Bellefeuille</b><br />
Option consommateurs
Photo courtoisie
Me Sylvie De Bellefeuille
Option consommateurs

Exclus de l’entente de 2,1 milliards $ sur les moteurs 2,0 L survenus en décembre 2016, les propriétaires et locataires des quelque 20 000 véhicules diesel 3,0 L admissibles au Canada obtiennent finalement leur part du gâteau.

Moins que les Américains

Cependant, certains propriétaires sont déçus du montant de la compensation offerte en comparaison de ce qu’ont obtenu les Américains, comme d’autres l’avaient souligné lors de l’annonce de l’entente pour les 2,0 L.

« J’ai acheté ma Audi après 2015, ce qui fait qu’il [Volkswagen] ne me donne que 3600 $. Aux États-Unis, pour la même auto, ils ont reçu entre 4000 et 5000 $ US, c’est décevant », mentionne Patrick Lafortune, propriétaire d’une Audi 5 2014.

Le groupe allemand commercialise plusieurs marques, dont Volkswagen, Audi, Porsche, Lamborghini et Bentley.

Deux pays distincts

Mme De Bellefeuille a tenu à rappeler qu’il s’agit de deux pays distincts, que les lois ne sont notamment pas les mêmes, ce qui peut expliquer les différences entre les montants.

Les véhicules 3,0 L touchés sont les modèles 2013 à 2016 de Volkswagen, Audi et Porsche et ceux de 2009 à 2012 de Volkswagen et Audi.

Durant plus de cinq ans, Volkswagen avait équipé ses véhicules d’un logiciel de trucage pour déjouer les tests antipollution.

Les propriétaires et locataires des véhicules touchés, des modèles 2013 à 2016 (deuxième génération), peuvent seulement faire modifier leur véhicule puisqu’une réparation du système antipollution a été approuvée.

Pour ce qui est des modèles de première génération (modèles 2009 à 2012), il n’existe pas pour le moment de réparation approuvée. Il sera donc possible de faire racheter, d’échanger, ou de résilier son bail.

La compensation sera offerte dans tous les cas variant de 1000 $ à 12 600 $, selon l’année du véhicule, le modèle, et selon que vous êtes toujours propriétaire ou locataire du véhicule ou non, notamment.

À approuver

L’accord devra d’abord être approuvé par les tribunaux du Québec et de l’Ontario avant que le processus de réclamations ne s’enclenche. Les audiences devant la cour sont prévues au début avril.

Volkswagen Canada et Audi Canada devront aussi payer 2,5 M$ en amende au Bureau de la concurrence dans ce dossier.

Pour le moment, les Canadiens touchés peuvent se rendre sur le site reglementVW.ca pour connaître le montant de l’indemnité qu’ils devraient recevoir.