/sports/opinion/columnists
Navigation

Pacioretty, le plus attrayant

Coup d'oeil sur cet article

Evander Kane apparaît sur la liste des joueurs les plus convoités à l’approche de la date limite pour conclure des transactions, le 26 février.

Intéressant.

Mais dans le cas de Kane, on parle d’un joueur de location.

Pour une formation qui veut profiter d’un patineur avec un contrat idéal pour la masse salariale et une équipe à la recherche d’un bon marqueur, le choix idéal est Max Pacioretty.

Il reste au capitaine du Canadien deux printemps avant de compléter la présente entente qui le lie à l’équipe.

Une opportunité à étudier pour toute organisation ayant des objectifs très élevés et qui ne veut pas trop hypothéquer sa masse salariale.

Aubaine

À 4,5 millions $ par année, dans les standards actuels, le capitaine du Canadien constitue une aubaine intéressante.

Par contre, pour Marc Bergevin, y a-t-il un meilleur candidat chez le Canadien que Pacioretty pour concocter une transaction majeure ?

La réponse est non.

Doit-il attendre à la mi-saison pour dénicher un centre de premier plan avec comme appât Pacioretty.

Ou encore doit-il l’échanger d’ici le 26 février ?

Oui, si jamais il croit que l’offre proposée est attrayante et qu’elle correspond à ce qu’il recherche.

Par contre, n’oublions pas que le directeur général du Tricolore a toujours complété des mégatransactions pendant l’entre-saison.