/finance/business
Navigation

Bombardier pourrait vendre une partie du site Downsview à Toronto

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO – Bombardier évalue ses options en ce qui a trait à ses installations de Toronto, l’entreprise disant n’utiliser que 10 % du site de l’aéroport Downsview, dans le nord de la Ville Reine.

Le constructeur québécois pourrait ainsi vendre une partie de l’immense terrain situé au nord de l’autoroute 401, a rapporté le Toronto Star.

Le site comprend une piste d’atterrissage et une ligne de production pour l’avion Q400 de Bombardier.

« Bombardier est à mi-parcours d’un plan de redressement sur cinq ans visant à assurer son succès à long terme. Dans le cadre de ce plan de redressement, nous procédons à un examen approfondi de nos installations à l’échelle mondiale, dont Downsview, afin de nous assurer que nos activités soient aussi efficaces et rentables que possible, contribuant ainsi à nos objectifs de croissance », a indiqué l’avionneur québécois par communiqué.

Le journal torontois a rapporté que 3500 travailleurs bossent aux installations d’assemblage de Downsview, où Bombardier n’utilise que 10 % des 375 acres de terrain, et ce, « tout en assumant l’entièreté des coûts liés à la gestion d’une piste de 7000 pieds », a ajouté l’entreprise.

« Nous sommes conscients que l’emplacement unique de cette propriété ainsi que sa proximité avec les transports en commun, des autoroutes majeures, des universités et des zones commerciales en font un endroit idéal pour des fins de création d’emploi ou d’autres utilisations, a précisé la compagnie. Nous continuerons à travailler avec toutes les parties prenantes tout au long de notre processus d’évaluation. »