/sports/hockey/canadien
Navigation

Des pensées pour Danault

Le CH s’incline 4 à 3 en tirs de barrage face aux Bruins

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des scènes terrifiantes qui font passer le résultat final d’un match en deuxième. Atteint par un tir frappé de Zdeno Chara à la tête en fin de deuxième période, Phillip Danault a glacé l’ambiance au Centre Bell en restant étendu de longues minutes sur la glace.

Avec à ses côtés Graham Rynbend, le thérapeute en chef de l’équipe, Danault a tenté de se relever une première fois pour ensuite s’allonger de nouveau. Le Québécois a finalement quitté la patinoire sur une civière sous les encouragements des deux équipes.

« C’est toujours épeurant, tu ne veux jamais voir un tel accident, a dit l’ailier Nicolas Deslauriers. Phil aurait voulu qu’on gagne ce match pour lui. C’est un guerrier, c’est un gars qui travaille toujours fort. On était juste heureux de voir qu’il bougeait et qu’il parlait. »

Tout au long de la scène, Chara a attendu près de Danault. Dans un geste d’un bel esprit sportif, le capitaine des Bruins lui a glissé quelques mots avant qu’il prenne place sur la civière. Patrice Bergeron, un des bons amis de Danault, lui a également parlé.

« Que tu joues pour Boston ou pour Montréal, tu ne souhaites jamais voir un joueur étendu sur la glace, a affirmé Jonathan Drouin. Il y a beaucoup de respect entre les joueurs. Nous avons mis le hockey de côté pendant une bonne dizaine de minutes. Nous pensions tous à Phil. »

Conscient et alerte

Souvent considéré comme un ennemi par les partisans du CH, Chara devait revivre de mauvais souvenirs dans son esprit. Le géant défenseur avait assommé Max Pacioretty le 8 mars 2011. Dans cette mésaventure avec Danault, le Slovaque a aussi démontré qu’il avait grand cœur.

Au début de la troisième période, le Tricolore a confirmé que Danault a pris la route de l’hôpital en ambulance afin de subir des traitements plus approfondis. Il était conscient et alerte.

Marchand a le dernier mot

Au retour d’une pause de quatre jours, Carey Price et Brendan Gallagher avaient qualifié ce match contre les Bruins comme une rencontre cruciale.

C’était un test pour voir si cette équipe a réellement envie de se battre pour remonter au classement. Invaincus en temps réglementaire à leurs 11 dernières sorties (8-0-3), les Bruins n’avaient rien d’une proie facile.

Le Tricolore a offert une lutte des plus honnêtes, mais l’équipe de Bruce Cassidy a trouvé une façon de poursuivre son incroyable séquence en l’emportant 4 à 3 en tirs de barrage.

Brad Marchand a marqué le but décisif. Avant lui, Jake DeBrusk avait également déjoué Price. Paul Byron a été l’unique joueur du CH à battre Tuukka Rask lors de cette fusillade.

Un match excitant

À l’exception de l’horrifiante blessure à Danault, les partisans ont eu droit à un très bon spectacle. Le Canadien a tenu tête à l’équipe de l’heure dans la LNH.

« Nous jouons bien depuis trois matchs, a rappelé Drouin. Les Bruins avaient gagné 17 de leurs 23 dernières rencontres. Nous avons patiné avec eux et nous avons eu nos chances jusqu’à la toute fin. »

Pacioretty, Deslauriers et Galchenyuk ont chacun marqué contre l’ancienne équipe de Claude Julien. Marchand, DeBrusk et David Krejci ont répliqué pour les visiteurs.

Âgé de 20 ans seulement, Charlie McAvoy a été l’un des meilleurs joueurs sur la glace. Le choix de premier tour des Bruins en 2016 a récolté deux passes. Le défenseur américain maîtrise un aspect primordial du jeu d’aujourd’hui, soit la relance de l’attaque.

+
Victor Mete
Mete n’avait pas joué un match dans la LNH depuis le 5 décembre. Le gagnant de la médaille d’or au Mondial junior n’était absolument pas rouillé à son retour avec le CH.
-
Jakub Jerabek
Jerabek a bien joué lors du trois contre trois en prolongation. Mais avant cette période supplémentaire, le Tchèque connaissait une rencontre pénible.
F
4
3
Première période
1-MON: Max Pacioretty (11) (Mete, Danault) 3:22 2-BOS: Brad Marchand (18) (Bergeron, Heinen) AN-17:40
Punitions: McAvoy (Bos) 10:34; Danault (Mon) 17:11.
Deuxième période
3-BOS: Jake DeBrusk (10) (McAvoy, Chara) 2:55 4-MON: Nicolas Deslauriers (5) (sans aide) 5:45 5-MON: Alex Galchenyuk (11) (Drouin, Petry) AN-8:51 6-BOS: David Krejci (7) (McAvoy, DeBrusk) 17:42
Punitions: Pastrnak (Bos) 8:22; Miller (Bos) 12:54.
Troisième période
Aucun but.
Punitions: Krug (Bos) 7:04; Petry (Mon) 7:04; McAvoy (Bos) 14:58.
Prolongation
Aucun but.
Punitions: Punition: aucune.
Fusillade
Boston gagne 2 à 1. MON: Byron marque, Drouin rate, Pacioretty rate, Galchenyuk rate. BOS: DeBrusk marque, Pastrnak rate, McAvoy rate, Marchand marque.
Tirs au but
BOSTON 9 - 8 - 12 - 3 - 32 MONTRÉAL 9 - 6 - 10 - 5 - 30
Gardiens:
BOS: Tuukka Rask (G, 15-8-4). MON: Carey Price (P, 13-14-3).
Avantages numériques:
BOS: 1 en 1; MON: 1 en 4.
Arbitres:
Jon McIsaac, Eric Furlatt.
Juges de lignes:
Shandor Alphonso, Tim Nowak.
ASSISTANCE:
21 302.
Brad Marchand
Alex Galchenyuk
★★
Nicolas Deslauriers
★★★