/news/health
Navigation

Grippe canine : cinq chiens ontariens infectés par deux chiens amenés de la Corée

0403-CASA-proprio
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Cinq autres chiens ont donné un résultat positif au test de dépistage du virus de la grippe canine H3N2 dans la région de Windsor, dans le sud-ouest de l’Ontario.

L’information a été rendue publique vendredi par le Bureau de santé de Windsor-comté d’Essex.

Quelques jours plus tôt, soit lundi, le même organisme avait révélé que deux chiens étaient atteints de ce virus, en faisant les premiers cas connus au Canada.

« Les [deux] chiens avaient été amenés de la Corée du Sud (via les États-Unis) vers la fin décembre et montraient des signes de maladie respiratoire le jour suivant lorsqu’ils ont été examinés par un vétérinaire », avait expliqué le Bureau de santé, le 8 janvier.

Vendredi, en indiquant que cinq autres chiens de la région étaient atteints du même virus, le Bureau de santé de Windsor-comté d’Essex a mentionné que ces cinq chiens « ont été en contact étroit avec les [deux] chiens malades qui avaient donné un résultat positif au test de grippe canine ».

« Les chiens malades et les chiens exposés ont été mis en quarantaine par leurs propriétaires pour empêcher que la maladie continue à se répandre », a précisé le Bureau de santé, ajoutant que le virus de la grippe canine est préoccupant parce qu’il est « hautement transmissible entre les chiens, particulièrement dans des zones (comme le Canada) où les chiens n’ont pas l’immunité naturelle offerte par des infections précédentes et où la vaccination est rare ».

Les chiens qui semblent avoir des maladies respiratoires devraient être gardés loin des autres chiens pendant au moins deux semaines et s’ils sont conduits chez le vétérinaire, ce dernier devrait en être informé au préalable afin d’empêcher ces chiens d’entrer en contact avec d’autres chiens présents à la clinique.

La plupart des chiens qui attrapent la grippe ne deviennent pas sérieusement malades, bien que des infections ou des complications peuvent mener à des décès. Des vaccins sont disponibles auprès des vétérinaires au Canada, a souligné le Bureau de santé.

Le virus de la grippe canine H3N2 est distinct du virus de la grippe humaine H3N2. Il n’y a pas de cas connu de transmission du virus canin à l’humain, « mais le risque de réassortiment (combinaison) entre le virus canin H3N2 et les différents virus humains de grippe saisonnière est potentiellement préoccupant », selon le Bureau de santé.