/news/currentevents
Navigation

La Cour suprême de l’Ontario donne gain de cause aux enfants de George Chuvalo

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Dans une décision rendue vendredi, la juge de la Cour suprême de l’Ontario Frances Kiteley a statué que le légendaire boxeur canadien George Chuvalo n’a plus les capacités cognitives pour décider de se réconcilier ou non avec sa femme des 24 dernières années.

Après un bras de fer judiciaire qui a duré deux ans entre les enfants de George Chuvalo et Joanne Chuvalo, les procédures de divorce commenceront finalement lundi, a rapporté le quotidien Toronto Star.

Les enfants de l’ancien boxeur, aujourd’hui âgé de 80 ans, ont finalement eu gain de cause dans cette affaire. Ils demandaient à ce que le divorce soit prononcé entre leur père et leur belle-mère. De son côté, Joanne Chuvalo, 61 ans, voulait rester mariée à George Chuvalo.

L’ancien champion du monde des poids lourds, qui a affronté Muhammad Ali en 1966, n’était pas présent dans la salle d’audience au moment du verdict.

Le juge Kiteley a également pressé les membres de la famille «d’enterrer la hache de guerre» afin de déterminer ensemble «le meilleur plan pour les dernières années de vie» de M. Chuvalo alors «qu’il poursuivra son inévitable déclin».

Bien que Frances Kiteley ait entendu M. Chuvalo dire qu’il voulait vivre avec sa femme, elle estime que la décision de se réconcilier est bien plus complexe.

«Il n’y a pas de preuves indiquant qu’il comprend les conséquences d’une telle décision. En effet, il y a des conséquences comme le changement du statu quo financier entre eux. Il y a d’autres conséquences comme l’impact émotif si la tentative de réconciliation échoue.»

George Chuvalo avait marié Joanne Chuvalo en 1994, quelques mois après la mort de sa première femme, Lynne.

Dans une procédure judiciaire distincte, Joanne continue de chercher à obtenir la tutelle de son mari. M. Chuvalo est présentement sous la protection légale de l’Office of the Public Guardian and Trustee, l'équivalant au Québec du Curateur public. George et Joanne Chuvalo vivent séparément depuis plusieurs années.