/lifestyle/sexromance
Navigation

Une vie sexuelle... planifiée

Tender young couple sitting and embracing in bed
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La recherche du bonheur propulse la plupart des comportements humains. Une quête qui varie naturellement d’une personne à l’autre puisque la réalité de chacun diffère. De plus, les étapes de la vie en conduisent plus d’un à se remettre en question ou à ajuster ses priorités en cours de route ! Et c’est à travers ces mouvements imprévus qu’une vie sexuelle trépidante peut se frayer un chemin ? Pas toujours évident ! Alors, que pensez-vous du fait d’organiser, non plutôt, de planifier votre vie sexuelle ?

Le bonheur. Incommensurable variable ! Encore faudrait-il commencer par définir ce qu’est le bonheur. Malgré plusieurs définitions, une constante demeure. Selon Le Petit Robert, le bonheur représente cet « état de la conscience pleinement satisfaite ». Celui-ci demeure, dans le cœur de celles et ceux qui l’ont « trouvé », peu importe les aléas de la vie.

Selon plusieurs auteurs, notamment la psychologue Marie-Hélène Simard dans le texte « À la recherche du bonheur » : « La tentation est forte de vouloir trouver LA recette pour être heureux ou heureuse. Peu importe les cultures et les époques, certains ingrédients s’avèrent tout de même importants pour accéder au bonheur : la satisfaction des besoins fondamentaux et relationnels, ainsi que l’accomplissement de soi en sont les principaux. » La psychologue met également en lumière les résultats d’une enquête menée auprès de 2000 personnes : des aptitudes à adopter pour favoriser le bonheur :

  • Être disponible aux changements
  • Profiter du moment présent
  • Bien se connaître
  • Passer à l’action
  • Être capable de s’abandonner

Dans ce cas, serait-ce possible d’envisager le fait que le bonheur se construit ? Se planifie ? Mais le désir ne naît-il pas de la surprise ? Alors, comment la planification de la vie sexuelle pourrait-elle rendre celle-ci plus dynamique, plus fréquente, plus agréable dans ce cas ?

Désir : imprévisible et épisodique

Derrière la routine et le quotidien se cachent d’innombrables opportunités de bonheur ! Le désir étant le reflet, entre autres choses, d’un état d’être (personnel, relationnel...), il est donc tout à fait normal qu’il soit sujet à de nombreuses fluctuations. Le désir sexuel des femmes et des hommes a besoin de stimulations, d’imagination, d’une part de frustration (ne pas obtenir immédiatement ce que vous voulez contribue à faire monter une certaine tension – attention à ce que tout ce processus demeure sain), d’équilibre dans la vie du désirant.... Mais ces fluctuations, quoique normales, peuvent essouffler prématurément les partenaires. C’est pourquoi certains d’entre eux choisissent de planifier davantage afin de fuir l’improvisation de ces moments... qui ne surviennent que trop rarement.

Et vous, quel est votre point de vue ?

Source : texte de Marie-Hélène Simard, Université Laval, direction des services aux étudiants

Les avantages possibles d’une planification :

  1. S’assurer de prendre du temps
  2. Avoir du temps de qualité avec l’autre
  3. Avoir la possibilité de faire monter le désir
  4. Se préparer (mentalement et physiquement)

Les inconvénients possibles d’une planification :

  1. Se perdre dans une routine
  2. Sombrer dans la monotonie et manquer d’imagination pour renouveler les moments
  3. Se mettre la pression de « performer »
  4. Faire de la sexualité un objectif et non un bon moment à passer ensemble

 

Tender young couple sitting and embracing in bed
Illustration Fotolia

Lucie et Jonathan nous expliquent leur secret : « Nous sommes ensemble depuis des lustres ! Ça fait 28 ans que nous sommes unis et on se sent comme au premier jour. En fait, c’est même mieux qu’aux premiers jours puisqu’on se connaît mieux, donc nous savons ce que l’autre aime – ou pas ! Notre secret ? C’est que nous avons appris à ne pas nous faire confiance pour initier les mouvements de rapprochements !! On s’est avoué : on est paresseux tous les deux là-dessus ! On se donne maintenant des rendez-vous doux. C’est bloqué à nos agendas respectifs. C’est certain que Jonathan a plus souvent de désir que moi, mais avant je le ressentais comme de la pression. Étant donné que nos moments sont prévus, je ne stresse pas toute la semaine. Je sais qu’il va se passer quelque chose sexuellement et qu’entre-temps, il s’amuse en solo ! Et c’est bien correct comme ça ! C’est sûr que depuis le temps, il est arrivé qu’on saute des rendez-vous : on a été malade, il y a eu des voyages d’affaires, mes menstruations. Par contre, on ne se donne jamais l’excuse d’être trop fatigués. Pas besoin d’une énergie débordante pour se coller et faire une petite vite. Nos liens sont vraiment plus solides, je nous sens cimentés l’un à l’autre et je suis certaine que c’est en grosse partie à cause de ça. Planifier, ça ne veut pas dire s’emmerder ! Ça veut juste dire se réserver du temps, se mettre en haut de notre liste de priorités et de le respecter autant que possible. On fait de ces moments-là des épisodes différents à chaque fois ! Comme un téléroman ! »