/sacchips/space
Navigation

Le signal radio provenant de l’espace toujours plus puissant

«Trou noir»
NASA/JPL-Caltech Une représentation d'artiste d'un trou noir supermassif.

Coup d'oeil sur cet article

Les astronomes ont appris de nouvelles informations concernant le mystérieux signal reçu des profondeurs de l’espace et analysé depuis plusieurs années.

Depuis 2007, ce signal radio provenant d’un endroit extrêmement éloigné de la Terre fascine les experts. D’où provient-il, et pourquoi l’entendons-nous ? S’agit-il d’une nouvelle planète, d’une éruption solaire ? Quel objet est capable de produire des ondes aussi puissantes ?

Selon la nouvelle étude publiée dans la revue scientifique Nature, les scientifiques ont pu évaluer la distance du signal, appelé FRB 121102. Selon leurs estimations, la source se situe à environ trois milliards d’années-lumière.

La nouvelle information a été obtenue grâce aux télescopes de l’Observatoire Arecido, situé à Porto Rico et également de l’Observatoire Green Bank, en Virginie.

Très intense

En plus de mieux cibler sa position dans l’Univers, la découverte montre que le signal est de plus en plus intense, et émet plus d’énergie en une milliseconde que ce que produit le soleil en une journée.

Ce signal appelé par les spécialistes une « rafale de radio rapide » trouve son origine d’une jeune étoile à neutron, dans une portion de l’espace fortement magnétique, possiblement près d’un trou noir.

« Des mesures de rotation aussi importantes n'ont été observées jusqu'ici que près de trous noirs massifs (supérieurs à environ 10 000 masses solaires). En effet, les propriétés de la source du signal radio sont compatibles avec celles d'un trou noir massif à faible luminosité. Les salves peuvent donc provenir d'une étoile à neutrons ou pourraient être expliquées par d'autres modèles, comme une nébuleuse à vent fortement magnétisée ou un résidu de supernova entourant une jeune étoile à neutrons », peut-on lire dans l’étude.

Les experts croient qu’un objet capable de créer un signal aussi puissant ne ressemble en rien à ce que nous connaissons. Les ondes radio sont 500 fois plus grandes que n’importe quel autre signal jamais détecté, a rapporté le média The Independant.

« Extrêmement rare »

On dit que les ondes ont traversé un nuage de plasma magnétisé ou de particules électriques, ce qui peut provoquer leur torsion, un effet connu sous le nom de « rotation de Faraday ».

« Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand j'ai vu les données pour la première fois. Une telle rotation extrême de Faraday est extrêmement rare », a déclaré Jason Hessels, un astrophysicien à l'Université d'Amsterdam, en entrevue avec Space.com.

Les données de ces signaux radio peuvent permettre de mieux analyser et comprendre l’univers, puisqu’en traversant une partie de ce monde inexploré, ils nous envoient des informations très précises sur le chemin qu’ils ont parcouru.

Les experts affirment que cette partie de l’Univers est « effrayante », et qu’aucun humain ne voudrait s’y retrouver.