/news
Navigation

Odeurs nauséabondes provenant de l'usine Norpur de Nicolet

La Ville de Nicolet attend un rapport sur les émanations nauséabondes de l'entreprise Norpur d'ici les prochains jours.
Capture d'écran TVA Nouvelles La Ville de Nicolet attend un rapport sur les émanations nauséabondes de l'entreprise Norpur d'ici les prochains jours.

Coup d'oeil sur cet article

NICOLET | Des résidents de Nicolet en ont ras le bol de subir les émanations nauséabondes de leur voisin, l'usine Norpur, qui concocte des gâteries pour chiens et fait le salage de peaux.

Dominic Bellerose, qui habite à proximité de l'usine, a refait la plomberie de sa maison, dans l'espoir d'éliminer les mauvaises odeurs, sans succès. «Ça veut dire que ma plomberie était conforme! Ça m'a coûté des milliers de dollars pour rien!», a-t-il déploré, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Les odeurs sont parfois si fortes dans la demeure de M. Bellerose que l'homme est obligé de la quitter. L'entreprise a même offert de lui payer l'hôtel. «J'ai accepté d'aller à l'hôtel une fois. Les autres fois, je suis allé coucher chez ma soeur avec les enfants. Je suis allé chez ma soeur au moins un dizaine de fois depuis l'été», a-t-il raconté.

Un de ses voisins, Alexandre Gauthier, a aussi refait sa plomberie, en ajoutant un clapet antiretour. Un mois après les travaux, les odeurs étaient de retour. «J'ai ouvert mon "p-trap". Le clapet était très, très sale, plein de gras, mais de l'autre côté, là où il est supposé ne rien y avoir puisque c'est en cas qu'il y ait un refoulement», a-t-il expliqué.

Le propriétaire de Norpur dit être conscient du problème et être à la recherche d'une solution permanente.

La Ville de Nicolet attend un rapport sur les émanations nauséabondes de l'entreprise d'ici les prochains jours. En attendant, l'administration municipale a refusé de renouveler une entente qui permettait à l'entreprise d'utiliser le réseau d'égout municipal. Norpur doit donc transporter ses rejets par citerne depuis le 1er janvier.