/news/society
Navigation

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Plus de 200 personnes se sont réunies au centre-ville de Montréal mercredi soir afin d’honorer la mémoire d’Emmett Johns, réclamant au passage la tenue de funérailles nationales pour le fondateur de l’organisme Dans la rue.

Malgré le froid, des citoyens de tous âges se sont réunis à la place Émilie-Gamelin afin de rendre hommage à l'homme d'Église, qui s’est éteint à l’âge de 89 ans dans la nuit de samedi à dimanche.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala
[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

À la suite d’une minute de silence, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard et le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, ont pris le micro pour honorer la mémoire de celui appelé affectueusement «Pops».

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

«Je me souviens de la lueur d’espoir dans ses yeux et de son sourire. Je suis certaine qu’il nous regarde d’en haut et qu’il nous sourit», a déclaré Mme Plante.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Le calme ambiant a toutefois été troublé lorsque le premier ministre du Québec a été hué par quelques personnes, qui ont réclamé à plusieurs reprises que des funérailles nationales soient tenues en l’honneur d’Emmett Johns.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

«Il a sauvé des vies pendant toute son existence», a souligné M. Couillard, qui a indiqué que le drapeau du Québec serait en berne à l’Assemblée nationale le jour des funérailles d’Emmett Johns, qui auront lieu le matin du samedi 27 janvier à la basilique Saint-Patrick, au centre-ville de Montréal.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Dans les derniers jours, Québec a indiqué vouloir d’abord discuter avec la famille du défunt et l’organisme Dans la rue avant de décider si des funérailles nationales auront lieu.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Changer des vies

Plusieurs jeunes ayant connu Emmett Johns, qui a entre autres créé le seul refuge de Montréal pour jeunes en situation d’itinérance qui accepte les animaux ainsi qu’un centre de jour qui donne des ateliers et des cours aux sans-abris, ont également livré un témoignage émouvant.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

«Quand j’ai fait une fugue à 16 ans, je me suis retrouvée dans le Bunker [le refuge d'urgence fondé par Emmet Johns]. Après, j’ai été au centre de jour et c’est là que je l’ai rencontré. Il m’a sauvé la vie quand je voulais mourir», a raconté Mélanie Bernier.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Le conseiller municipal Sterling Downey a d’ailleurs confié au «24 Heures» avoir rencontré Emmett Johns pour la première fois alors qu’il était en fugue à l’âge de 15 ans. L’ancien curé, qui sillonnait alors les rues de la ville dans une roulotte d’occasion achetée en 1988 pour offrir de la nourriture aux sans-abris, lui avait offert un repas.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

«Des fois, juste avec l’écoute et le soutien de quelqu’un comme "Pops", ça te réaligne vers les bonnes ressources qui peuvent changer toute une vie. Il a vraiment changé des vies d’une manière incroyable au cours des années», a souligné, les larmes aux yeux, M. Downey.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala

Le cercueil d’Emmett Johns sera exposé au grand public dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal les 25 et 26 janvier prochains.

[PHOTOS] Une vigile pour le père Emmett Johns
Photo Agence QMI, Dario Ayala