/news/politics
Navigation

Trudeau en mission économique aux États-Unis en février

Justin Trudeau
Photo Agence QMI, Simon Clark Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Dans le cadre de l’opération de charme menée par son gouvernement depuis le début de l’année, Justin Trudeau se rendra aux États-Unis en février pour vanter les bienfaits de la coopération économique.

Du 7 au 10 février, le premier ministre du Canada s’arrêtera à Chicago, dans l'Illinois, avant de se rendre à Los Angeles et San Francisco, en Californie.

M. Trudeau prononcera un discours à l’Institut de politique de l’Université de Chicago. Cette allocution portera entre autres sur les liens économiques entre le Canada et les États-Unis.

À Los Angeles, il livrera un discours au Ronald Reagan Presidential Foundation and Institute, un organisme de promotion de la démocratie. Le premier ministre y défendra «l’interconnexion des économies canadienne et américaine», a précisé son cabinet.

Pour finir, Justin Trudeau s’entretiendra d’occasions d’affaires avec des entrepreneurs à San Francisco.

«Je suis impatient de rencontrer à nouveau des dirigeants de gouvernement et d’entreprise aux États-Unis pour examiner de nouvelles opportunités de collaboration et de croissance», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Depuis le début du mois de janvier, de nombreux représentants du gouvernement Trudeau se sont rendus au sud de la frontière afin de rencontrer des dirigeants et des gens d’affaires de tous les milieux. Ces efforts surviennent à l’approche de la sixième ronde de renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), qui doit débuter le 23 janvier à Montréal.

Plusieurs experts remarquent que, face aux menaces de retrait de l’ALENA du président américain, la stratégie canadienne semble être de faire pression sur les acteurs politiques et économiques afin que ceux-ci amènent Donald Trump à assouplir ses positions.