/opinion/columnists
Navigation

Jeter ses choux gras

Coup d'oeil sur cet article

Dieu que le Québec est un drôle d’endroit...

Alors qu’on devrait déplorer que Montréal n’ait pas été retenu par le géant Amazon pour y installer son deuxième siège social, certains s’en réjouissent sous prétexte que l’entreprise de Jeff Bezos n’est pas un bon citoyen corporatif et que la création de 50 000 nouveaux emplois à 100 000 $ par année aurait fait un tort considérable aux PME locales qui éprouvent déjà des problèmes de main-d’œuvre...

Bref, ça serait une bonne nouvelle !

« Fiou ! Un peu plus, et on avait un siège social d’Amazon à Montréal ! Il s’en est fallu de peu pour qu’on se retrouve dans la merde... »

Les raisins de la colère

Cela me fait penser à la fable de La Fontaine, Le Renard et les raisins.

Vous connaissez ?

Un renard fainéant qui se repose au soleil voit une grappe de raisins se balancer au-dessus de lui.

Affamé, il tente désespérément de l’attraper, mais il est incapable, car elle est hors de sa portée.

Au lieu de dire : « Ah, zut ! j’aurais aimé ça manger ces raisins ! », il dit « Bof, de toute façon, ils n’étaient pas mûrs, alors... »

Comment sauver la face en transformant une défaite amère en victoire éclatante : « J’aurais pu manger ces raisins, mais ça ne me tentait pas... »

Comme le gars qui dit à ses chums : « Vous voyez la belle fille là-bas ? Dans une semaine, je sors avec elle ! »

Deux jours plus tard, le gars approche la fille, mais la belle le retourne comme une crêpe et refuse ses avances.

« Alors, lui demandent ses amis à leur rencontre suivante, tu as réussi à mettre le grappin sur la fille de l’autre jour ?

— Bof, j’aurais pu, oui, mais je me suis rendu compte qu’elle n’était pas si belle, de proche. En plus, elle a mauvaise haleine et il paraît qu’elle est lesbienne... »

Ah non, pas du pétrole !

Le rêve de voir Amazon s’installer à Québec n’était pas réaliste. Le réseau de transport en commun et les infrastructures aéroportuaires de la ville ne répondaient pas aux exigences de l’entreprise...

Mais Montréal aurait fort bien pu accueillir le deuxième siège social de la célèbre multinationale.

Malheureusement, nous ne sommes plus dans la course...

Et il faudrait s’en réjouir ? Ben coudonc...

Comme le dit souvent Mario Dumont, le Québec est le seul endroit au monde où la découverte d’un gisement de pétrole est perçue comme une mauvaise nouvelle...

« T’as bien l’air déprimé, qu’est-ce qu’il se passe ?

— Ne m’en parle pas : on a découvert du pétrole en Gaspésie...

— Ah non ! Pauvres vous !

— Ben oui, toi... Des millions de dollars qui dorment sous nos pieds... On s’arrache les cheveux, on ne sait plus quoi faire...

— Je vous comprends ! »

Surréaliste...

Comme si le seul modèle de développement économique socialement acceptable était... recevoir de l’argent de la péréquation !

Une destination affaires

Vous imaginez le message qu’on aurait lancé au monde si Amazon s’était installé à Montréal ?

« Ici, on est Open for Business ! »

Mais non...

On préfère des petits commerces sympathiques qui paient au salaire minimum...