/24m/transports
Navigation

Montréal : les montants des contraventions pourraient augmenter

Montréal : les montants des contraventions pourraient augmenter
Photo d'archives, martin chevalier

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Après la hausse de taxe, la nouvelle mairesse de Montréal veut maintenant augmenter le prix des amendes liées aux constats d’infractions remis par les policiers et agents de stationnement.

Les montants des contraventions n'ont pas augmenté depuis 2009, a expliqué le président du comité exécutif Benoit Dorais, lundi, pour justifier cette décision.

Ce dernier n'est toutefois pas en mesure pour le moment de chiffrer cette hausse de tarifs.

«Il n’y a aucun scénario retenu au moment où on se parle», a-t-il affirmé lors d’un point de presse en marge du conseil municipal précisant que cette augmentation devra éventuellement être adoptée par le conseil municipal et le conseil d’agglomération.

Le porte-parole de l’opposition en matière d’urbanisme, Francesco Miele, a accusé la nouvelle administration d’en mettre «encore plus sur le dos» de ses résidents. «C’est encore une fois une façon détournée de venir siphonner les poches des Montréalais», a-t-il soutenu.

Écart à combler

Montréal cherche à combler l’écart de 30 millions $ entre les revenus de 176,5 millions $ récoltés pour les amendes et les pénalités en 2017, et les prévisions budgétaires de 206,6 millions $ pour 2018. Plus précisément, la Ville cherche à récolter pour la prochaine année 186 millions $ en contraventions de circulation et de stationnement.

L’administration de Valérie Plante a confirmé la semaine dernière avoir aboli le système de quotas de et de primes accordées aux cadres du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour que les policiers donnent davantage de contraventions.

«On ne parle pas de "trappes à tickets", de "Bonis Denis", c’est fini pour nous», a indiqué Benoit Dorais. Il a assuré que les constats d’infraction seront donnés aux personnes qui ne respectent pas le Code de la Sécurité routière et les règlements relatifs au stationnement et à la circulation.

Joute verbale

Avec cette possible hausse des tarifs, Benoit Dorais s’est défendu de mettre de la pression sur les Montréalais, qui font face à une augmentation moyenne des taxes de 3,3 % prévue dans le plus récent budget. « Je peux comprendre que les gens vont se dire "c’est sûr, je vais payer plus dans mes poches", mais un constat d’infraction, c’est un comportement qu’on ne veut plus avoir. Si les gens ne l’adoptent plus, ils n’auront plus de constats d’infraction.»

La mairesse Valérie Plante s’est aussi portée à la défense de son budget lors du conseil municipal, provoquant une joute verbale avec le chef de l’opposition Lionel Perez. Les deux élus ont été ramenés à l’ordre par la présidente du conseil Cathy Wong.

Amendes actuelles

Montants pour certaines infractions aux règles de la circulation et de stationnement à Montréal (sans les frais administratifs)

Excès de vitesse sur les voies où les limites de vitesse sont de 20 à 70km/h: de 25 $ à 375$

  • Immobiliser son véhicule sur le chemin public: de 30 $ à 60 $
  • Une marche arrière sur plus de 30 mètres ou en empiétant sur une intersection: de 30 $ à 60 $
  • Vandaliser la signalisation: de 100 $ à 200 $
  • Circuler sur une voie réservée aux autobus ou une voie cyclable, circuler en sens inverse, circuler sur le trottoir: de 100 $ à 200 $
  • Conduire une moto sans permis: de 175 $ à 525 $
  • Enfreindre un règlement de stationnement: de 40 $ à 200 $

Sources: Règlement sur la circulation et le stationnement de la Ville de Montréal (2009) et Règlement fixant le montant des amendes à l’égard des infractions en matière de stationnement ou d’immobilisation des véhicules de la Ville de Montréal (2009)

– Avec la collaboration de Laurence Houde-Roy