/news/currentevents
Navigation

Procès Amaya : la requête Jordan rejetée

David Baazov
Photo d'archives, Maxime Deland David Baazov

Coup d'oeil sur cet article

Une requête de type Jordan pour faire tomber les accusations pour délit d’initiés du Montréalais David Baazov, ancien patron de la firme Amaya Gaming, a été rejetée.

Le juge Salvatore Mascia de la Cour du Québec, a estimé cet après-midi (lundi) au Palais de justice de Montréal que l’Autorité des marchés financiers (AMF) n’avait pas trop tardé à divulguer de la preuve dans ce dossier.

«Le dossier est particulièrement complexe», a-t-il écrit dans sa décision.

«Le ministère public a (...) démontré l’existence de circonstances exceptionnelles justifiant le dépassement du plafond de 18 mois» (après le dépôt des constats d’infraction), a dit le juge.

David Baazov et plusieurs coaccusés font l’objet d’accusations par l’Autorité des marchés financiers (AMF) notamment pour délit d’initiés.

Les transactions reprochées sont en lien avec l’acquisition par l’ancienne firme de Pointe-Claire Amaya (aujourd’hui Groupe Stars) du groupe propriétaire du site Poker Stars pour 5 milliards $ US en 2014.