/opinion/columnists
Navigation

Que l’esprit de l’aigle soit avec vous

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous vu l’assemblée publique de Justin Trudeau qui s’est déroulée à Québec, jeudi dernier ?

Avant que le premier ministre ne prenne la parole, Linda Sioui a convié le public à une brève cérémonie de purification afin de « préparer les esprits à une discussion fructueuse ».

« Je demande à l’esprit de l’aigle, qui est le messager du créateur, de vous accompagner dans votre lecture et j’aimerais vous envoyer une très belle énergie », a dit cette représentante des Hurons Wendake, avant d’être applaudie chaleureusement.

OH LA BELLE INDIENNE !

Imaginez si c’était un prêtre catholique qui avait récité un Notre Père ou un Je vous salue Marie...

Les gens auraient capoté.

« Pourquoi réciter une prière catholique avant une assemblée publique ? aurait-on demandé. Pourquoi privilégier une religion plutôt qu’une autre ? N’est-ce pas raciste ? Discriminatoire ? Occidentalocentriste ? »

Mais la dame a récité une prière autochtone, alors on a applaudi...

Suis-je seul à trouver cela affreusement condescendant ?

« Hon, la belle petite Indienne avec son aigle et son esprit, comme c’est mignon, comme c’est folklorique ! Ça me fait penser, Georges : après la réunion, on devrait aller dans le Petit-Champlain s’acheter des babouches ou une sculpture inuit...

« Et on ira visiter la réserve de Wendake. Paraît qu’il y en a qui font cuire des castors sur le bord de la route... »

Si on trouve qu’on a effectivement maltraité les autochtones au fil des ans, qu’on leur donne des pouvoirs, des vrais !

Qu’on ne se contente pas de les inviter avant nos assemblées pour qu’ils fassent brûler de la sauge !

Moi, si j’étais autochtone, je dirais : « Fourrez-vous-les dans le cul, nos prières traditionnelles ! C’est pas vrai qu’on va aller faire les clowns avant vos réunions pour vous donner bonne conscience ! Nous, on veut être considérés comme des partenaires égaux, pas comme des amuseurs publics... On n’est pas à l’Expo, sacrament ! »

REGARDER DE HAUT

L’égalité, ce sont les mêmes droits et les mêmes devoirs pour tous.

Tout le monde sur le même pied d’égalité.

Pas de prière avant les réunions, c’est pas de prière avant les réunions, que tu sois catholique, protestant, bouddhiste, musulman, hindou, sikh, raëlien, scientologue ou huron.

Pas de Jésus, pas de Mahomet, pas de Krishna, pas de Yahvé et pas de gourou Nanak.

Faire une exception pour une religion, c’est comme dire : « Personne ne peut aller aux toilettes pendant le cours... Sauf la grosse, dans le fond, qui ne peut pas se retenir. »

Moi, j’avais honte pour la pauvre Linda Sioui.

Justin Trudeau veut se montrer ouvert, mais dans le fond, il est condescendant, il traite les autochtones comme on traite parfois les enfants trisomiques : hon, qu’elle est cute ! Ils sont-tu attachants, non ?

On a un rendez-vous avec un leader sikh cet après-midi ? On va s’habiller comme lui, sinon, il va être tout perdu, le pauvre.

Quand ces gens ne voient pas de turbans, ils ne savent pas quoi faire...

On dirait un colonisateur qui se fait prendre en photo avec des indigènes devant une hutte...

R-E-S-P-E-C-T

Les Amérindiens n’ont pas besoin de notre compassion. Ils veulent qu’on les respecte.