/news/green
Navigation

De nouvelles mesures pour protéger les baleines noires

baleine noire
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le gouvernement fédéral imposera cette année une nouvelle série de mesures afin de réduire les risques d’interaction mortelle entre les baleines noires de l’Atlantique et l’équipement de pêche dans le golfe du Saint-Laurent.

Pas moins de 12 baleines noires, une espèce menacée de disparition, sont mortes durant l’été 2017, dont plusieurs sont entrées en collision avec des bateaux ou se sont empêtrées dans des engins de pêche.

Le ministère des Pêches et des Océans a présenté mardi quatre nouvelles mesures qui s’appliqueront aux pêcheurs de crabe des neiges dès l’ouverture de la prochaine saison au printemps.

Les pêcheurs devront d’abord réduire la quantité de cordes qui flottent à la surface de l’eau. Il ne pourra plus y avoir que 3,7 mètres de cordage entre une bouée principale et une bouée secondaire, qui sert à récupérer les casiers de crabe. Il n’y avait aucune restriction sur les longueurs de corde auparavant.

D’ailleurs, les cordes reliant les casiers de crabe à une bouée principale devront maintenant être lestées afin de pendre à la verticale dans l’eau.

Marquage de couleur

Les pêcheurs seront également tenus de mettre un nouveau marquage de couleur sur leur équipement en fonction de leur secteur d’activité, et d’inscrire un numéro sur chacune de leurs bouées. Cela vise à mieux identifier les zones où se produisent les empêtrements, car les baleines peuvent traîner le matériel de pêche sur des centaines de kilomètres.

Tout équipement de pêche perdu, ainsi que sa dernière position connue, devra aussi être rapporté.

«Avant et durant la saison, nous inspecterons l’équipement de pêche méticuleusement et les nouvelles règles seront appliquées de manière très agressive. Ceux qui ne s’y plient pas feront face aux conséquences», a assuré le ministre des Pêches et des Océans, Dominic Leblanc, en conférence de presse au Nouveau-Brunswick.

Les contrevenants seront poursuivis par les autorités fédérales en vertu de la Loi sur les pêches. Les sanctions éventuelles ne sont toujours pas connues. Le ministre Leblanc a dit s’attendre à la pleine collaboration de l’industrie dans ce dossier.

Parmi les autres mesures envisagées, Ottawa discute avec la garde côtière de la possibilité de devancer la saison de pêche au crabe des neiges, qui débute habituellement vers la mi-avril. Cette initiative permettrait aux pêcheurs de terminer leurs activités dans certains secteurs avant l’arrivée des baleines.

Puisqu’il y a encore une forte présence de glace dans les ports à la fin mars, la garde côtière doit encore déterminer si ses brise-glace pourront permettre un tel scénario.

Les mesures de protection annoncées mardi sont les premières parmi de nombreuses autres à venir au courant de l’année, selon le ministère. La limite de vitesse imposée aux navires l’année dernière dans l’ouest du golfe devrait être à nouveau mise en place en 2018.

La baleine noire de l’Atlantique Nord est une espèce protégée au Canada en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Il ne reste qu’environ 450 spécimens dans le monde.