/news/currentevents
Navigation

Un fugitif en cavale depuis 18 ans épinglé à Gatineau

Un fugitif en cavale depuis 18 ans épinglé à Gatineau
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

En cavale depuis plus de 18 ans, un exportateur de cocaïne proche de la mafia montréalaise et des Hells Angels a été capturé en Outaouais, lundi soir.

Norman Max Rosenblum marchait à proximité de l’hôpital de Hull quand les policiers de Gatineau l’ont interpellé après le signalement d’un citoyen qui trouvait son comportement suspect.

Ceux-ci ont constaté que l’homme de 65 ans, originaire de la Colombie-Britannique, était recherché dans tout le pays depuis 1999 en vertu d’un mandat d’arrestation national. Rosenblum leur aurait dit qu’il avait passé plusieurs années à l’étranger et qu’il était revenu au Québec depuis peu.

Condamné à 13 ans

La garde du fugitif a été confiée aux services correctionnels fédéraux afin qu’il retourne purger une peine de 13 ans de pénitencier dont il a écopé au palais de justice de Montréal, le 20 janvier 1995.

Il semble que le sexagénaire, qui avait bénéficié d’un transfert en maison de transition à l’été 1999, en aurait profité pour prendre le large ou, à tout le moins, enfreindre ses conditions de mise en liberté. La police de Gatineau n’était pas en mesure de fournir plus de détails mardi.

À l’époque, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) le considérait comme un récidiviste qui agissait comme intermédiaire entre la mafia italienne et les narcotrafiquants colombiens.

Norman Max Rosenblum faisait partie d’une cinquantaine d’accusés de l’une des plus grosses opérations policières jamais menées par la GRC au Québec en matière de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Important coup de filet

Dans cette audacieuse enquête, la GRC avait ouvert et exploité durant quatre ans un faux bureau de change au centre-ville de Montréal, que des filières de trafiquants liés à la mafia et aux motards hors-la-loi ont utilisé pour réaliser des « transactions douteuses » de plus de 93 M$.

C’est ainsi qu’en 1994, les agents doubles fédéraux ont notamment pu intercepter une cargaison de 558 kg de cocaïne, provenant de la Colombie, que la mafia et les Hells prévoyaient acheminer en Grande-Bretagne.

Les Hells sherbrookois David Rouleau et Pierre Rodrigue avaient respectivement écopé de huit et six ans d’incarcération. Vincenzo « Jimmy » Di Maulo – frère de l’ex-numéro 2 de la mafia Joe Di Maulo, victime d’un meurtre en novembre 2012 – avait été condamné à 12 ans, comparativement à huit pour Emanuele Ragusa – dont la fille a épousé le fils aîné du parrain Vito Rizzuto, Nick fils, qui fut assassiné en 2009.