/sports/golf
Navigation

Brooke Henderson veut démarrer en force

Indy Women In Tech Championship-Presented By Guggenheim - Final Round
Photo d'archives AFP

Coup d'oeil sur cet article

NASSAU, Bahamas | Un lent début de saison 2017 avait nui à Brooke Henderson dans la course au globe CME. En 2018, la Canadienne vise un départ canon alors qu’elle figure parmi les favorites au sein du circuit de la LPGA.

L’Ontarienne compte même résonner plus bruyamment que les nombreux anciens canons alignés sur la plage de Paradise Island, un repère de redoutables flibustiers au 18e siècle.

Au sixième rang

Trêve historique de l’archipel des Bahamas pour en revenir au golf, Henderson avait mis plusieurs semaines avant de se mettre en marche l’hiver dernier.

Au fil d’une campagne en dents de scie, elle avait finalement terminé au sixième échelon du classement final.

En pleine forme en lever de rideau de cette nouvelle saison, un top 10 ce week-end serait un excellent départ.

Elle n’a jamais percé le top 20 à ses trois visites sur le parcours du Ocean Club de Paradise Island.

« Je me suis bien préparée en novembre et décembre en restant en Floride plutôt que de rentrer à la maison dans le froid de l’Ontario, a relaté la résidente de Smith Falls, situé à une soixantaine de kilomètres au sud-ouest d’Ottawa.

« Il faut que je sois meilleure cette année en évitant un lent départ, a-t-elle ensuite souligné. Je veux être en pleine possession de mes moyens pour les tournois en Australie et en Asie. »

En australie

À la mi-février, la gagnante de cinq tournois en carrière se rendra à Adélaïde afin de participer à l’Omnium d’Australie.

La semaine suivante, elle mettra le cap sur la Thaïlande à l’occasion de la Classique Honda, tout juste avant le Championnat du monde HSBC à Singapour.