/sacchips/zonepolcan
Navigation

Les conservateurs réunis en « vacances » à Victoria

Andrew Scheer à son arrivée à l'Aéroport international de Vancouver
Instagram Andrew Scheer à son arrivée à l'Aéroport international de Vancouver

Coup d'oeil sur cet article

Début de session oblige, les partis politiques se retranchent en privé pour préparer leur rentrée parlementaire. Pendant que les conservateurs profitent (un peu trop) de Victoria, les néo-démocrates, eux, sont confinés dans une (banale) salle de conférence à Ottawa pour tenir leur caucus préparatoire.

« C’est génial de venir en Colombie-Britannique en janvier pour visiter l’île de Vancouver, cela nous permet de fuir la météo hivernale. [...] Je ne suis pas le premier chef d’un parti fédéral à quitter le mauvais temps d’Ottawa pour passer des vacances hivernales sur une île », a blagué Andrew Scheer pendant son discours d’ouverture du caucus.

Les députés conservateurs ont donc suivi à la lettre la directive de leur grand chef. Ils sont partis, comme des touristes, à la découverte de la capitale britanno-colombienne et ils n’ont pas hésité à partager leurs souvenirs sur les réseaux sociaux.

D’abord, il y a eu le départ en avion.

Ensuite, la chambre d’hôtel;

Après, les attraits touristiques.

Et bien sûr, le chef doit prêcher par l’exemple. 

Dame Nature force la main au NPD

De son côté, le NPD a dû modifier ses plans à la dernière minute. La tempête de verglas qui a paralysé une bonne partie du Québec mardi a empêché de nombreux néo-démocrates de se rendre à Saguenay. Selon le parti, plusieurs étaient pris à l'aéroport de Montréal. En fait, seulement quatre ont réussi à se rendre, dont l’Ontarien Scott Duvall. Il a donc décidé de s’entretenir avec d’ex-employés du Sears de Jonquière. On s’occupe comme on peut lors d’une tempête de verglas...

Le NPD a donc loué une salle de conférence à Ottawa pour tenir son caucus. Un plan un peu moins glamour (quoi que...), mais qui a permis à tout le monde d’arriver à bon port.

La Zone PolCan est une sorte de rapport quotidien sur l’actualité fédérale, mais racontée à notre manière. Ce sera l’occasion de vous faire un peu vivre la politique, mais en vous présentant des choses que vous ne verrez pas aux nouvelles.