/sports/opinion/columnists
Navigation

Une ministre qui prône la sécurité

Motoneige
photo julien cabana La ministre délégue aux Transports, madame Véronyque Tremblay (debout à gauche), était très bien entourée pour participer à sa première randonnée dans les sentiers fédérés de la région de Charlevoix.

Coup d'oeil sur cet article

LA MALBAIE | Toute une équipe s’était déplacée lundi dans la région de Charlevoix pour lancer officiellement la Semaine internationale de la sécurité à motoneige. À sa tête, la ministre déléguée aux Transports, madame Véronyque Tremblay, qui a profité de l’événement pour parcourir une cinquantaine de kilomètres dans les sentiers du club Les Aventuriers.

Pour la circonstance, la ministre était entourée de représentants de la Sûreté du Québec et de tout le conseil d’administration de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec avec, à sa tête, le président Mario Gagnon et le directeur général, Stéphane Desroches.

« Je vous demande d’être très prudents sur les sentiers tout au long de la saison pour que tous puissent profiter du plaisir de faire de la motoneige encore longtemps, a lancé la ministre. Respecter les limites de vitesse, maintenir une distance sécuritaire entre votre véhicule et ceux qui vous précèdent, garder sa droite en tout temps et ne jamais conduire avec les facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool, voilà des règles de base qui ont toujours leur place. »

Au terme de sa randonnée au relais Le Grenier du club Les Aventuriers, la ministre se disait très heureuse d’avoir pu faire cet avant-midi de motoneige. Elle a pris le temps de souligner l’apport des bénévoles qui font un travail colossal pour entretenir le réseau de plus de 30 000 kilomètres de sentiers dans l’ensemble du Québec.

Beaucoup d'éducation

Selon les résultats des enquêtes menées à la suite d’un accident mortel en motoneige, dans la majorité des cas, le comportement des conducteurs est à l’origine des tragédies.

Tout au long de cette semaine de sécurité, les patrouilleurs de la Fédération et de nombreux agents de la Sûreté du Québec ainsi que de différents autres corps policiers vont parcourir les sentiers afin de sensibiliser les gens à adopter un comportement sécuritaire au volant de leur motoneige.

Plusieurs campagnes ont été menées au fil des ans pour demander aux gens d’être responsables. Comme le soulignait le président de la Fédération, Mario Gagnon : « Très souvent, le problème se situe sur le banc de la motoneige. La personne qui tient les guidons est la seule en cause lorsque vient le temps de prendre des décisions. La motoneige ne fait rien toute seule. »

Même si la semaine prendra fin le 28, n’allez surtout pas croire que la sécurité sera mise de côté pour le reste de la saison.

« La Fédération fait de la sécurité sa priorité tout au long de la saison. Nous avons près de 1200 patrouilleurs de sentiers et 120 patrouilleurs fédérés, tous bénévoles, qui parcourent année après année des milliers de kilomètres afin de sensibiliser les motoneigistes aux bonnes pratiques. Si on ajoute à cela des partenaires précieux comme la Sûreté du Québec, on peut dire que nous allons réaliser notre mandat d’assurer la pérennité de l’activité motoneige avec un réseau sécure. »

Merci aux bénévoles

Au travers de toute cette belle aventure de la motoneige au Québec, où très souvent on se vante d’avoir le plus beau réseau de sentiers au monde, il ne faut surtout pas oublier les bénévoles. Ils sont plus de 4500 passionnés qui, année après année, travaillent à bâtir le réseau et à l’améliorer sans cesse. Sans eux, rien ne serait possible. Si vous en rencontrez dans les sentiers au cours de vos prochaines sorties, prenez le temps de leur dire merci. Ce sont eux les vrais artisans de tout le secteur de la motoneige au Québec.