/sacchips/space
Navigation

Première mission d’Ariane 5 de l’année : perte de contact avec le lanceur

Coup d'oeil sur cet article

Le PDG d’Arianespace Stéphane Israël a annoncé une «anomalie» concernant le premier tir de l’année d’Ariane 5 jeudi soir en Guyane, depuis la salle Jupiter du centre spatial de Kourou, en faisant état d’une «perte de contact avec le lanceur Ariane 5 au cours de sa mission».

C’était le premier lancement de l’année pour Arianespace, la société qui commercialise les lancements, et pour la fusée Ariane 5. Le PDG a présenté ses excuses aux clients.

Contacté par l’AFP, Arianespace a promis de plus amples informations sur cette anomalie et sur ses possibles conséquences.

Ariane 5 avait normalement décollé à 19h20 jeudi (heure de Guyane) en embarquant deux satellites de télécommunications, SES-14 pour l’opérateur luxembourgeois SES et Al Yah 3 pour Yahsat, l’opérateur des Émirats Arabes Unis.

Le satellite SES-14 héberge en outre une charge scientifique pour le programme d’exploration de la Nasa intitulé GOLD (Global-scale Observation of the Limb and Disk), un programme qui doit notamment permettre, depuis une orbite géostationnaire, de reconstituer toutes les demi-heures une image complète du disque terrestre.