/sports/baseball
Navigation

Vlad portera la casquette des Angels

Vlad portera la casquette des Angels
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Le sort est jeté : malgré les bons mots qu’il a toujours tenus à l’égard de Montréal, Vladimir Guerrero entrera au Temple de la renommée du baseball, à Cooperstown, avec la casquette des Angels de Los Angeles.

«J’ai passé sept ans que je n’oublierai jamais avec les Expos, a-t-il encore formulé, jeudi à New York, lors de la conférence de presse des nouveaux intronisés. Ç’a été des années spéciales pour moi.»

Répétant que le choix de la casquette avait été «très difficile», Vlad a laissé entendre que les Expos l’avaient aidé à être un meilleur joueur, mais que c’est avec les Angels qu’il a pu se retrouver avec un club gagnant.

«C’est officiel, j’ai pris ma décision : je vais avoir des ailes et une auréole au Temple la renommée du baseball», a écrit Guerrero, sur Twitter, durant l’après-midi.

Au-delà des émotions, les chiffres lui donnent raison. En six saisons avec les Angels, Guerrero et ses coéquipiers ont participé aux éliminatoires à cinq reprises grâce à autant championnats de section. Au total, les Angels ont savouré 567 gains en saison régulière pendant le séjour du Dominicain en Californie, soit une extraordinaire moyenne de 94,5 victoires par campagne. Ils avaient même gagné 100 matchs en 2008.

Sur une note individuelle, Guerrero a remporté le titre de joueur par excellence de la Ligue américaine, dans l’uniforme des Angels, en 2004.

Chez les Expos, en excluant 1996 où il n’a disputé que neuf parties, Guerrero a connu seulement deux saisons victorieuses, soit ses deux dernières, en 2002 et 2003. À chaque fois, la fiche du club montréalais avait été de 83-79.

Profonde déception

Malgré une certaine logique cachée derrière le choix de la casquette, Vlad n’est pas sans provoquer une profonde déception chez les nostalgiques des Expos. Le voltigeur de droite aurait pu devenir le dernier visage du club montréalais à être immortalisé dans les couleurs de l’équipe. L’honneur reviendra finalement à Tim Raines, élu à Cooperstown en 2017 avec «la bonne casquette», exprimeront plusieurs.

Guerrero devient plutôt le premier joueur à être admis avec la casquette des Angels. Il a aussi évolué avec les Rangers du Texas et les Orioles de Baltimore, mais ces deux clubs ne faisaient pas partie du débat.

En mars 2016, Guerrero avait lui-même publié un sondage-éclair sur son compte Twitter visant à connaître s’il devait entrer au Temple de la renommée comme représentant des Expos ou des Angels. Plus de 24 000 votes avaient été enregistrés et 81% des répondants choisissaient le club montréalais.

La fin d’un long débat

Déjà, à l’époque, le débat entourant sa casquette avait fait grandement jaser. Un journaliste du «Los Angeles Times» avait précédemment rapporté des propos de Guerrero à l’effet que les Angels risquaient d’être son choix en raison de l’absence d’un club du baseball majeur à Montréal.

Une station de radio dominicaine avait plutôt indiqué, en janvier 2015, que le choix de Guerrero était les Expos. Devant une pluie de réactions sur les réseaux sociaux, dont certains en provenance des partisans des Angels, Vlad s’était amusé en publiant sur Twitter une photographie modifiée où il apparaissait avec une casquette moitié Expos moitié Angels.

Plusieurs fois jeudi, Guerrero a indiqué qu’il espérait surtout représenter tous les clubs pour lesquels il a joué. Sans le vouloir, en raison d’une casquette, Vlad aura néanmoins déçu bien des amateurs de baseball au Québec. Il sera d’ailleurs intéressant de voir la réaction des amateurs si le célèbre joueur est invité à fouler le terrain du Stade olympique, les 26 et 27 mars, lors des matchs préparatoires entre les Blue Jays de Toronto et les Cardinals de St. Louis. Parions qu’il portera alors la casquette des Expos...

- Ayant récolté 92,9 % des votes au scrutin du Panthéon, Guerrero sera intronisé le 29 juillet à Cooperstown, en compagnie de Chipper Jones, Trevor Hoffman et Jim Thome. Il a dépassé largement les 75 % requis pour accéder à l’immortalité du baseball.

Merci à Felipe Alou!

Toujours aussi calme durant la conférence de presse des nouveaux intronisés du Temple de la renommée, Vladimir Guerrero en a notamment profité pour remercier son ancien gérant chez les Expos de Montréal, Felipe Alou.

«Je dois remercier Felipe Alou qui m’a fait confiance et m'a donné ma chance», a-t-il indiqué.

L’ancien gérant avait lui-même eu des bons mots pour Guerrero par le biais des réseaux sociaux, plus tôt en journée.

«C’est l’un des plus grands joueurs que j’ai dirigés et j’ai dirigé beaucoup de bons joueurs, a ainsi noté Alou, dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de La Vida Baseball. C’est aussi une personne de calibre du baseball majeur. À l’extérieur du baseball, c’est un citoyen digne des grandes ligues.»