/sports/racing
Navigation

Fittipaldi sur les rangs

Après six saisons au Championnat allemand de voitures de tourisme DTM, Robert Wickens retourne en Amérique du Nord pour y disputer en 2018 l’intégralité des épreuves de la série IndyCar. Le pilote torontois, âgé de 28 ans, s’est familiarisé avec sa nouvelle monture à Sebring la semaine dernière. Il fera équipe avec son compatriote James Hinchcliffe au sein de l’écurie Schmidt Peterson Motorsports.
Photo louis butcher Après six saisons au Championnat allemand de voitures de tourisme DTM, Robert Wickens retourne en Amérique du Nord pour y disputer en 2018 l’intégralité des épreuves de la série IndyCar. Le pilote torontois, âgé de 28 ans, s’est familiarisé avec sa nouvelle monture à Sebring la semaine dernière. Il fera équipe avec son compatriote James Hinchcliffe au sein de l’écurie Schmidt Peterson Motorsports.

Coup d'oeil sur cet article

Faute de budget suffisant, Claman DeMelo ne pourra participer à toutes les courses de la série IndyCar, du moins cette année.

Si le nom du Britannique Jack Hawksworth circule depuis quelques semaines, un autre candidat est également sur les rangs.

Il s’agit de Pietro Fittipaldi, petit fils d’Emerson, deux fois titré en F1 (1972 et 1974) et double champion de la Classique des 500 miles d’Indianapolis (1989 et 1993). Le jeune Brésilien, âgé de 21 ans, a lui aussi affronté Stroll, cette fois au Championnat européen de F3, en 2015, où il n’a toutefois rien cassé.

C’est plutôt dans la série Formula V8 3,5 (en Europe) qu’il a pu s’exprimer en remportant le championnat l’an dernier.

Fittipaldi a été invité par Dale Coyne pour tester la monoplace jeudi dernier, à Sebring, et il s’est très bien comporté.

Le talent et... l’argent

Dans une courte discussion avec le représentant du Journal, mercredi, à Sebring, le propriétaire Dale Coyne a indiqué que Claman DeMelo et Fittipaldi étaient de sérieux prétendants pour le deuxième volant de l’équipe.

Cette écurie n’est pas la mieux nantie du plateau. Les pilotes qui seront choisis devront contribuer financièrement à l’aventure.

« J’ai été impressionné autant par Zachary que par Pietro, a-t-il souligné, mais vous conviendrez que le talent ne suffit pas [lire l’argent]. Je souhaite régler les contrats d’ici les deux prochaines semaines. »