/sacchips/harddrive
Navigation

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent
Dessin: Christine Lemus

Coup d'oeil sur cet article

Tout comme vous, c’est avec beaucoup de tristesse que nous avons encaissé la nouvelle voulant que le Divan Orange, tremplin musical montréalais essentiel, baissait finalement pavillon.

Parce qu’il vaut mieux dire à nos proches qu’on les aime avant qu’ils ne trépassent, deux collaborateurs de Disque dur ont invité des artistes participant à la série Last-Call (vous l’aurez deviné, c’est les derniers concerts avant la fermeture de l’illustre endroit) à livrer un dernier témoignage au Divan Orange.

Sortez votre mouchoir... pis votre briquet.

Stéphane Lafleur du groupe Avec pas d’casque

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent
Dessin: Christine Lemus

C’est Avec pas d’casque qui aura l’honneur de « tirer la plogue » sur le Divan Orange. Le chanteur Stéphane Lafleur revient sur son lien privilégié avec la salle et invite, par la bande, les différents paliers gouvernementaux à se grouiller le derrière.

« La fermeture d’une salle de spectacle est rarement une bonne nouvelle. Plusieurs l’ont mentionné, le Divan Orange était un lieu accessible de découvertes. Sa disparition laissera un trou dans le paysage déjà fragile de la scène locale. Souhaitons qu’une réflexion plus large sur le soutien accordé à ces incubateurs culturels en découle.

Le Divan est né au même moment que notre orchestre et c’est là que nous y avons donné nos premiers spectacles. Je salue et remercie chaleureusement tous ceux et celles qui y ont œuvré à travers les années et qui nous ont chaque fois accueillis avec respect.

Ce sera un très grand honneur pour nous d’aller boire le dernier verre avec vous. »

Sunny Duval de Saint-Sipoplette et des Breastfeeders

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent
Dessin: Christine Lemus

Le guitariste-chanteur aux mille et un projets et collaborations montera sur la scène du Divan Orange deux fois plutôt qu’une pour la série Last-Call du Divan Orange. En plus de jouer avec son orchestre Saint-Sipoplette le 1er février, il reprendra du service avec les Breastfeeders le temps d’un concert la veille. Occupé le Sunny!

« Le Divan Orange est pour moi un salon! J’y ai travaillé comme DJ pendant plusieurs années, je m’y suis très souvent improvisé éclairagiste pendant les spectacles, je m’y suis fait une tonne d’amis, et j’y ai joué avec tous mes projets musicaux. La porte a toujours été grande ouverte, en particulier pour les musiciens. Le Divan Orange, c’est une grande et magnifique famille.
 
Tous les groupes ont joué au Divan, parce que la place est pour tout le monde. Donc une possibilité d’aller écouter les nouveaux et moins nouveaux groupes pour des pinottes, presque tous les jours. Imaginez la chance qu’on a eue! »

Dorothée Parent-Roy de Vulvets

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent
Dessin: Christine Lemus

Le quartet qui assure la première partie de Breastfeeders compte en ses rangs des filles bien impliquées dans la vitalité de la scène locale. Et, comme le mentionne Dorothé Parent-Roy, la guitariste, les enjeux liés à la scène locale sont étroitement liés au Divan Orange.

« On y a vu tellement de shows et vécu tellement de soirées que c’est difficile d’en sortir juste une seule. Des soirées à danser debout sur des chaises, des shows mémorables tels que We Are Wolves du temps de Total Magique, où les murs suintaient tellement il faisait chaud. Un spectacle magnifique de Patrick Watson avec une participation de Lhasa et des Barr Brothers. De nombreux spectacles à se préparer dans le chic sous-sol du divan.

À mon arrivée à Montréal, c’était pratiquement ma 2e maison. En plus d’assister à plein de shows là, j’y ai aussi souvent fait la porte. La disparition du Divan ça signifie tourner la page sur une décennie de ma vie.

Pour la scène locale, ça expose surtout les problématiques liées à la diffusion des musiques alternatives et en marge. C’est très difficile d’à la fois prendre des risques et d’être rentable. Ce qui est malheureux pour les bands qui débutent puisque le Divan permettait à de nombreux bands de jouer sur scène même s’ils n’avaient pas nécessairement un fanbase énorme. »

Luc Brien des Breastfeeders

Fin du Divan Orange : des artistes se prononcent
Dessin: Christine Lemus

Et puisqu’il est question des Breastfeeders, pourquoi ne pas recueillir les impressions de Luc Brien, son chanteur-guitariste, sur cette salle mythique de la rue Saint-Laurent?

« Quand je pense aux spectacles du Divan Orange, je me souviens particulièrement d’un show des Breastfeeders qu’on avait faits lors d’une méga canicule de juillet. L’air climatisée ne fonctionnait pas (y en avait-il simplement pas?) la salle était comble et il y régnait une chaleur plus qu’infernale. Nous étions censés faire un long set d’une heure et quart, mais, au milieu du show, j’ai décidé qu’on allait plutôt faire deux sets parce que le batteur et moi étions sur le point de perdre connaissance... et ce n’est pas une figure de style!  

Les photos qui ont subsisté de cette soirée nous montre, dégoulinants, trempés comme des éponges – à croire qu’on venait de prendre une douche tout habillés! Le public déchaîné ne s’en portait pas mieux : tout le monde était si détrempé que notre stock de t-shirts y avait passé au grand complet : les gens pouvaient ainsi rentrer chez eux avec un chandail sec...

Le Divan Orange avait la particularité – ce qui était super pour la scène locale — d’être assez petit pour recevoir des groupes qui débutaient et assez grand pour booker des bands connus (c’était alors une belle osmose de sardines!). La scène musicale et le public ont besoin d’une place comme ça.  Ça va laisser un grand vide, sur Saint-Laurent... »


Pour avoir plus de détails sur la programmation du Divan orange, cliquez ici.


 

Brèves

 

 

 

Disque dur est le volet musical du Sac de chips.

Au programme: de l'actualité, des critiques, des drôleries et du rock n' roll. Cliquez ici pour lire nos articles.

Nous sommes également sur Facebook et Twitter.

Finalement, pour nous contacter par courriel, cliquez ici.

Disque dur en balado!

Lecteur numérique est le podcast thématique de Disque dur. Chaque édition, on tente de lier un thème ridicule (et même sérieux, par moments) à de la musique.

Les épisodes sont disponibles sur iTunesGoogle Play, RZO, TuneIn, Stitcher et PodQuébec. On peut également s'abonner à Lecteur numérique en cliquant sur ce fil RSS.

Lecteur numérique est également sur Facebook.