/sacchips/zonepolcan
Navigation

Doc Mailloux croit que Justin Trudeau a fait de la projection en qualifiant La Meute de « bande de nonos »

Le Doc Mailloux
PHOTO ANDREANNE LEMIRE/Agence QMI Le Doc Mailloux

Coup d'oeil sur cet article

En qualifiant La Meute de « bande de nonos », le premier ministre Justin Trudeau aurait-il fait de la projection? C’est ce que se demande le Doc Mailloux, psychiatre et animateur radio.

Dans l’émission Que la Mauricie se lève, animée par Sylvain Lévesque en remplacement de Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie, le Doc Mailloux a soulevé la possibilité que Justin Trudeau ait agi par « mécanisme de projection ».

« Question pour vous tous ce matin : est-ce que les problèmes viennent toujours des extrémistes ou si, souvent, les extrémistes ne [...] reflètent pas un problème existant? [...] Je vous donne un exemple, la Meute qui a été qualifiée de “bande de nonos” à Québec avec une patte de chien ou de chat sur leur gilet [...] Alors, La Meute à Québec? Est-ce que La Meute crée un problème ou La Meute reflète un problème existant? » a d’abord demandé le psychiatre. 

Le Doc Mailloux s’est ensuite demandé si le commentaire du premier ministre adressé à La Meute n’était pas « tout simplement [...] une projection ».

« C’est-à-dire, lorsqu’il a traité La Meute de “bande de nonos”, est-ce que le mot “nono” ne s’appliquait pas d’abord et avant tout à lui-même? [...] À son insu? On appelle ça un mécanisme de projection. C’est-à-dire prêter à l’autre des caractéristiques qu’on n’ose pas s’avouer à soi-même », a-t-il précisé.