/24m/outings
Navigation

Fred Fortin déplore les difficultés des petites salles de spectacles

Taverne tour 2018
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Le musicien Fred Fortin se dit attristé du sort des petites salles de spectacle en difficulté.

«Je trouve ça vraiment triste de voir partir des places comme ça parce que tout le monde qui supportent ça [...] ont le cœur à la bonne place et sont des gens qui aiment beaucoup la musique, confie M. Fortin. C’est vraiment regrettable. »

L’artiste connu pour sa carrière solo et comme membre des groupes Galaxie et Gros Mené a abordé le sujet dans le cadre d’une entrevue à propos de la troisième édition du Taverne Tour, un évènement musical durant lequel plus d’une quarantaine d’artistes performeront dans les petites salles du Plateau-Mont-Royal jusqu’au 3 février.

Le chanteur originaire de Dolbeau-Mistassini explique que selon lui les espaces de diffusions comme le Verre Bouteille, L’Escogriffe ou le Divan Orange, qui fermera d’ailleurs ses portes prochainement, sont plus que de simples bars où l’on peut assister à des spectacles.

«Pour moi ça l’a plus qu’une portée [...] c’est plus que le simple fait de faire de la musique, c’est vraiment le côté social et culturel qui mérite d’être supporté», a-t-il expliqué.

«Ces endroits sont vraiment à la base de la vitalité de la scène musicale, parce que d’une part ça permet à des artistes de naître et grandir et ça permet aussi une coexistence et une diversité artistique de projets qui n’ont pas nécessairement juste un potentiel de succès commercial», a ajouté la cofondatrice du Taverne Tour Maryline Lacombe.

Le plaisir des spectacles à petite échelle

«La proximité avec le public dans une petite salle est incomparable. Le courant passe plus vite et il y a aussi une facilité à virer les choses de bords, a expliqué M. Fortin à propos des différences entre les spectacles sur des petites et grandes scènes. [Les grandes salles], c’est comme quand tu as un gros pickup à reculer et [les petites salles] un petit char. C’est un véhicule qui est plus malléable.»

«Tu es plus immergé dans l’univers de l’artiste et il y a une proximité que tu n’auras jamais dans un évènement à grand déploiement», a ajouté Mme Lacombe.

L’auteur-compositeur-interprète sera en spectacle au Taverne Tour mercredi soir au La Tulipe pour le lancement du nouvel album de Galaxie et en solitaire à au Saint-Sacrement jeudi.

Ce spectacle solo est déjà complet, mais le musicien sera de retour à Montréal le 22 mars prochain.

Cinq spectacles à ne pas manquer au Taverne Tour

- Spaceface, Anémone et Wizaard le 1er février à 21h pour 12$ au Ministère, 4521 boulevard Saint-Laurent

- We Are Wolves et Pop Goes le 2 février à 21h pour 15$ au Ministère, 4521 boulevard Saint-Laurent

- Teke Teke et Dunes le 2 février à 22h pour 10$ au Pub West Shefford, 1562 avenue Mont-Royal Est

- Valery Vaughn et Dave Chose le 3 février à 22h pour 11$ au Quai des brumes, 4481 rue Saint-Denis

- Bloodhost Bill & The Hick-Ups le 3 février à 23h pour 10$ au Pub West Shefford, 1562 avenue Mont-Royal Est