/world/opinion/columnists
Navigation

Les barbares de Turquie

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement turc de Recep Tayyip Erdogan se surpasse dans la barbarie culturelle. Il vient de détruire en Syrie un des plus anciens vestiges de l’humanité, le temple araméen d’Ain Dara, qui avait pourtant survécu pendant près de 3000 ans.

La destruction de ce temple est à l’image de la destruction de la société turque entreprise par le même gouvernement. Ainsi, Erdogan vient de faire emprisonner plus de 300 personnalités qui ont osé critiquer sa guerre contre l’enclave syrienne de l’Afrine. Pendant ce temps, les dirigeants des pays démocratiques se taisent. Ce silence encourage Erdogan à étendre son pouvoir.

1. Pourquoi l’armée turque a-t-elle détruit ce temple ?

Il ne restait déjà plus grand-chose du temple d’Ain Dara : quelques statues monumentales de lions, un plancher de pierre, la base des murs... Ces ruines antiques n’avaient rien pour abriter des combattants. Pourtant, l’armée turque a bombardé ces vénérables vestiges. Elle a détruit 60 % du site. Le gouvernement syrien prétend que le geste vise à anéantir le passé des Syriens. En vérité, ce saccage efface un peu la mémoire de l’humanité. Les islamistes ont détruit beaucoup de sites antiques en Irak et en Syrie, sous prétexte qu’ils abritent des monuments idolâtres. Erdogan les imite.

2. Pourquoi Erdogan emprisonne-t-il ceux qui critiquent sa politique contre la Syrie ?

Erdogan avait déjà fait emprisonner plus de 50 000 personnes, et chassé de leur emploi 150 000 autres (professeurs, magistrats, journalistes et fonctionnaires), sous prétexte qu’ils auraient soutenu un coup d’État manqué. À présent, sa police écume les médias sociaux. Plus de 300 personnes ont été arrêtées pour y avoir critiqué l’attaque de la Turquie contre la Syrie. Il s’agit bien entendu de personnalités assez connues. Erdogan accuse de traîtrise ceux qui ne partagent pas ses opinions politiques. Le but d’Erdogan est d’asseoir encore plus sa dictature et de terroriser ceux qui s’opposent à lui.

3. Quels sont les objectifs du gouvernement d’Erdogan en Syrie ?

Les objectifs officiels d’Erdogan sont de détruire complètement toute forme de gouvernement kurde en Syrie. Il a même déclaré qu’il n’hésiterait pas à envoyer ses troupes jusqu’à la frontière irakienne. Mais en réalité, Erdogan caresse le rêve fou de reconstruire l’Empire ottoman. L’Empire ottoman qui étendait ses frontières sur l’Irak et la Syrie et qui faisait la promotion d’un islam intolérant.

4. Pourquoi les dirigeants occidentaux se taisent-ils ?

Le silence des pays occidentaux sur les actions de la Turquie découle de l’absence de leadership américain dans toute la région. Seuls les États-Unis pourraient en effet rappeler à l’ordre la Turquie. Ils auraient dû le faire depuis des années. Mais le gouvernement américain semble désormais complètement soumis aux intérêts du gouvernement radical de Benjamin Netanyahou en Israël. Alors, malgré l’aide en sous-main des Américains aux Kurdes, Erdogan croit qu’il a carte blanche.