/news/currentevents
Navigation

Traductions douteuses publiées par Telus

L’entreprise canadienne a suspendu son compte Twitter mardi

L’image du haut a été publiée sur le compte Twitter de Telus Funds le 22 janvier. Une traduction française inappropriée (en bas) a ensuite été publiée par le Fonds Telus.
Captures d’écran L’image du haut a été publiée sur le compte Twitter de Telus Funds le 22 janvier. Une traduction française inappropriée (en bas) a ensuite été publiée par le Fonds Telus.

Coup d'oeil sur cet article

Le Fonds Telus a publié sur son compte Twitter, au cours des dernières semaines, une série de publicités en français si mal traduites qu’elles sont incompréhensibles.

« Prenez une profonde respiration, broyez-vous. Va le tuer », pouvait-on lire sur une image dévoilée le 22 janvier et effacée mardi.

Cette citation serait l’équivalent français de « Take a deep breath, ground yourself. Go kill it. »

Après s’être attiré les foudres de nombreux internautes francophones, la compagnie canadienne de télécommunication dont le siège social est à Vancouver a indiqué sur Twitter, mardi en soirée, avoir « pris connaissance de cette publication ».

« Elle est complètement inappropriée et inacceptable. Nous nous excusons et allons corriger la situation », mentionne-t-on sans donner davantage d’explications.

Plusieurs messages

Plusieurs autres messages mal traduits ont été publiés par le Fonds Telus, dont le mandat est de « financer du contenu lié à la santé et au mieux-être ».

Des citations énigmatiques comme « Que chaque situation soit ce qu’elle est, au lieu de ce que tu penses que ça devrait être » ou « Vous devez nourrir (vous) s’épanouir » ont été émises en décembre dernier.

Contacté à ce sujet, Telus s’est excusé pour l’ensemble des « publications problématiques ».

« Le compte a été suspendu afin de nous assurer que nos processus de traduction sont respectés et que les messages sont validés par nos équipes en communications et médias sociaux basées au Québec », a précisé par courriel le responsable des relations médias, François Gaboury.

Vers 19 h, le compte de Fonds Telus avait disparu. Il a été impossible d’obtenir davantage de réponses à nos questions.

Mépris du Québec

Pour Jean-Paul Perreault, président de l’organisme Impératif français, ces traductions douteuses sont révélatrices du « mépris » de Telus pour le Québec.

« On est porté à rire de ça, mais ce ne sont pas des erreurs anodines, a-t-il souligné. C’est grave qu’une grande compagnie comme Telus n’ait pas mis en place une culture organisationnelle respectueuse du Québec et de la francophonie. »

L’événement n’est pas sans rappeler la gaffe linguistique qu’a commise le gérant de la nouvelle boutique Adidas à Montréal en novembre dernier. Il avait dit vouloir « accommoder » Montréal en prononçant quelques mots en français.