/entertainment/comedy
Navigation

François Bellefeuille est en très grande forme dans «Le plus fort au monde»

Coup d'oeil sur cet article

Ils sont rares les humoristes qui nous font pleurer de rire presque à tout coup. François Bellefeuille est de ceux-là depuis quelques années. Et ça se poursuit avec son nouveau spectacle solo, Le plus fort au monde. En très grande forme, le comique déluré frappe solidement dans le mille et nous épuise avec ses gags livrés à la mitraillette. Un spectacle original, excessivement hilarant, qui s’avère une grande réussite.

Personnage plus nuancé

C’est après une vidéo d’animation cocasse de lui en superhéros que François Bellefeuille arrive sur scène. « J’ai engraissé ! » dit-il d’entrée de jeu. Le ton est donné pour 80 minutes de fous rires sans temps mort. Dans ce deuxième spectacle, l’humoriste maîtrise davantage son personnage et il nuance encore plus son interprétation. Sans être « dans le tapis », il arrive à nous embarquer encore plus rapidement dans son univers complètement déjanté.

Compost et jeans

Les sujets sont nombreux et variés, dans ce deuxième spectacle solo de Bellefeuille. L’humoriste parle à la fois de la Vaseline, des vins et fromages, de ses enfants, des courges, du compost, des fumeurs et des punaises de lit. Les blagues sont si nombreuses qu’on rit généralement toutes les 15 secondes, un rythme que peu d’humoristes sont capables de soutenir.

Très efficaces écrans

Dans son premier spectacle, François Bellefeuille nous avait fait grandement rire avec l’utilisation des écrans vidéo, présentant des livres pour enfants et une mappemonde. Cette fois-ci, il ramène ce procédé à trois reprises dans le spectacle : pour nous monter un livre d’insultes à travers le monde, pour rire de ses dessins d’enfant et exposer les photos de sa jeunesse. Trois segments très efficaces, mais c’est de loin le dernier qui nous a le plus fait rire.

Blagues en vrac

« On s’est rencontrés sur internet, sur le site de la dernière chance : Kijiji. Pendant deux ans, j’étais dans la section à donner ! »

« Les punaises de lit, c’est une MTS pour les gens qui couchent avec personne. »

« Avoir des enfants, ça fait réaliser que la vie est vraiment belle... quand t’as pas d’enfant. »

« Y’en a qui vieillissent comme un bon vin, moi j’ai bouchonné. »

LE VERDICT

Nos attentes étaient très élevées pour ce deuxième spectacle de François Bellefeuille. Et l’humoriste les a dépassées. Avec son personnage de mésadapté-nouveau-père-de-famille, il nous a fait rire aux larmes à quelques reprises dans la soirée. François Bellefeuille n’est peut-être pas le plus fort au monde, malgré ce que prétend son fils, mais on peut maintenant dire qu’il est le plus drôle au Québec.