/sports/opinion/columnists
Navigation

Succès pour le Grand rassemblement

Motoneige Charlevoix
Photo Julien Cabana Les sentiers de Charlevoix offrent des points de vue et des décors exceptionnels aux motoneigistes qui les sillonnent.

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de motoneigistes provenant des quatre coins du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario et même des États-Unis se sont rendus à l’invitation des gens de Charlevoix en fin de semaine dernière pour participer à la 16e édition du Grand rassemblement des motoneigistes.

Organisé par le Casino de Charlevoix et Fairmont le Manoir Richelieu en collaboration avec la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, cet événement annuel se veut une façon de faire découvrir la région de Charlevoix, mais aussi l’occasion pour les motoneigistes de pouvoir partager leur passion.

« Avec le taux de participation que nous avons encore cette année, on peut dire que le monde de la motoneige est plutôt en santé au Québec, lance le président de la Fédération, Mario Gagnon. La présence de motoneigistes de l’extérieur prouve que le Québec demeure une destination de choix pour les amateurs qui n’ont pas eu peur de faire de longues distances pour découvrir les sentiers de Charlevoix. »

Il ne faut pas oublier de souligner l’apport très important des bénévoles des deux clubs de motoneigistes impliqués, ceux qui assurent la qualité des sentiers. Les bénévoles du club le Sapin d’Or, du président André Lachance, et ceux du club les Aventuriers de Charlevoix, du président Raynald Harvey, peuvent dire mission accomplie. Ils ont offert aux motoneigistes des sentiers dignes de Charlevoix. Ce sont de vrais ambassadeurs de la région.

Les portes ouvertes

La fin de semaine des Portes ouvertes dans les sentiers, de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, a été encore meilleure cette saison avec une augmentation de plus de 2000 participants par rapport à l’an dernier. Au total, 15 630 amateurs se sont procuré le droit de passage gratuit pour la fin de semaine.

« Cela prouve hors de tout doute que l’événement a sa place et qu’il remplit bien son mandat, souligne le président Mario Gagnon. Parmi les personnes inscrites cette année, 2380 étaient de l’extérieur du Québec. Ces amateurs ont pu découvrir notre réseau de sentiers, ce qui pourrait les amener à devenir membres en règle d’un club de chez nous la saison prochaine. Nous avons devancé la tenue de la fin de semaine afin de permettre aux gens qui voulaient devenir membres durant la même saison de pouvoir le faire et profiter durant de nombreuses semaines des sentiers jusqu’à la fin de la saison. L’an dernier, nous avons terminé avec une augmentation du nombre de membres à la Fédération de plus de 5000. Nul doute que les Portes ouvertes y ont contribué. »

La semaine de la sécurité

La Semaine internationale de la sécurité à motoneige s’est terminée dimanche sur une mauvaise note avec le décès d’un jeune motoneigiste, sauf que dans l’ensemble, les responsables se disent satisfaits.

« Les patrouilleurs fédérés ont contrôlé plus de 5200 motoneigistes en sentiers durant la semaine. Ils ont émis 138 constats de courtoisie et 82 constats de police touchant principalement des systèmes d’échappement modifiés et la non-présentation d’une attestation d’assurance responsabilité, comme le stipule la Loi sur les véhicules hors route, affirme le président. Notre but, lors de cet événement, est de rencontrer les motoneigistes dans le sentier pour les conscientiser à la conduite responsable d’une motoneige. »

En ce qui a trait au nombre de décès pour l’actuelle saison, au moment d’écrire ces lignes, le nombre confirmé était de huit, dont cinq hors sentiers.

« Pour nous, un mort en motoneige, c’est un mort de trop, commente Mario Gagnon. Il faut comprendre toutefois que la responsabilité première de la conduite de la motoneige revient d’emblée à la personne qui tient les guidons. Malheureusement, dans la majorité des cas, la cause de l’accident met directement en cause les conducteurs. C’est pour cette raison que nous poursuivons sans relâche notre travail afin de sécuriser les sentiers et faire prendre conscience aux amateurs d’adopter une conduite responsable. »

Signe encourageant, le nombre de morts en motoneige diminue constamment depuis quelques années. Pour le président et son équipe, cela prouve que les campagnes de sensibilisation portent fruit. Il ne faudra jamais arrêter de taper sur le clou.

Nouveau sentier

L’administrateur de la FCMQ de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Gaston Fortin, nous a fait savoir que le nouveau sentier de la passerelle du 49e parallèle est maintenant identifié sur le site de la carte interactive de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

Il s’agit du sentier intégrateur, qui a changé de nom, pour lequel la MRC Maria-Chapdelaine a investi temps et argent afin que les motoneigistes viennent découvrir leur coin de pays. Vous le verrez apparaître en pointillé à partir de Saint-Ludger-de-Milot. S’il est en pointillé, c’est parce que c’est sa première année d’existence.

Sa présence sur la carte vous permettra de connaître en temps réel, la mise à jour du délai de surfaçage.