/entertainment/movies
Navigation

Fin de carrière pour Woody ?

Woody Allen
Photo d'archives, WENN.com Woody Allen sur le tapis rouge du Festival de Cannes en 2016.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques mois encore, c’était le summum du cool pour les vedettes hollywoodiennes de jouer dans un film de Woody Allen. Les Cate Blanchett, Emma Stone, Kate Winslet, Kristen Stewart et Steve Carell se bousculaient tous pour pouvoir être dirigés par le célèbre cinéaste de 82 ans. Mais le vent a tourné et ils sont plusieurs à vouloir maintenant rayer le nom de Woody Allen sur leur CV.

Rien ne va plus pour Woody Allen. Depuis que sa fille adoptive Dylan Farrow a accordé une entrevue à la télévision américaine, il y a deux semaines, pour l’accuser de nouveau de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle avait sept ans, tout s’écroule pour le réalisateur de Annie Hall, Manhattan et Blue Jasmine.

Ces allégations ne datent pas d’hier. La mère de Dylan, Mia Farrow, en a parlé la première fois en 1992 lors de sa séparation avec le cinéaste, mais Allen a toujours nié en bloc. Il est aussi important de souligner qu’à la même époque, Woody Allen s’est lancé dans une relation amoureuse avec l’autre fille adoptive de Mia Farrow, Soon-Yi Previn, qui était alors âgée de 20 ans. Bref, une histoire tordue à souhait.

Les accusations de Dylan Farrow prennent forcément un autre sens depuis l’éclatement du scandale Wein-stein et la naissance du mouvement #MeToo. Dans ce contexte, Hollywood n’a pas mis de temps à tourner le dos à Woody Allen, un de ses cinéastes chouchous jusqu’à tout récemment.

Avenir compromis

Au cours des dernières semaines, des acteurs comme Greta Gerwig, Marion Cotillard, Ellen Page et Colin Firth ont admis publiquement regretter d’avoir travaillé dans le passé avec Allen. D’autres, comme Timothée Chalamet et Rebecca Hall, qui ont tourné avec lui pas plus tard que l’automne passé, ont annoncé qu’ils allaient remettre leur salaire à des associations qui luttent contre le harcèlement sexuel. En quelques semaines, Woody est donc passé de héros à zéro.

À voir Hollywood se retourner contre lui, on peut se demander si Woody Allen pourra un jour réaliser un autre film. Le New York Post rapportait plus tôt cette semaine que la sortie de son 49e long métrage, A Rainy Day in New York, qu’il vient tout juste de tourner, était remise en question par Amazon (qui a produit le film). Le théâtre Good-speed Opera House, au Connecticut, vient pour sa part d’annuler les représentations d’une comédie musicale adaptée d’un film d’Allen.

Étant un grand fan du cinéma de Woody Allen, il y a une partie de moi qui s’attriste de voir sa carrière se diriger vers une fin aussi abrupte – même si la plupart de ses derniers films m’ont laissé sur ma faim. Mais à la lumière des accusations répétées de Dylan et Mia Farrow, je vois mal comment on pourrait se porter à sa défense. Une question mérite toutefois d’être posée : pourquoi Hollywood a fait preuve d’autant d’hypocrisie en fermant les yeux pendant plus de 25 ans sur ces accusations pour le moins troublantes ?

Le chiffre de la semaine: 49

Le nombre de longs métrages réalisés à ce jour par Woody Allen

La citation de la semaine

« Je ne crois pas qu’on retravaillera ensemble, car notre expérience en commun était bizarre. » –Marion Cotillard, sur son expérience de tournage avec Woody Allen

Mes choix de la semaine

Au cinéma :

Hors de nulle part

Woody Allen
Photo courtoisie, Warner Bros

L’actrice allemande Diane Kruger a remporté le prix d’interprétation féminine au dernier Festival de Cannes pour son rôle dans ce drame de Fatih Akin (Head-On) qui a récemment été sacré meilleur film étranger aux Golden Globes. Kruger y incarne une femme qui décide de se faire justice elle-même en retrouvant les responsables de l’attentat qui a coûté la vie de son mari et de son fils de six ans.

À la télé :

Des hommes et des dieux

Woody Allen
Photo courtoisie

Il y a des scènes d’anthologie qui m’ont marqué à tout jamais dans ce film spirituel et bouleversant du cinéaste français Xavier Beauvois, qui raconte l’histoire véridique des sept moines français du monastère de Tibhirine qui ont été tués par le Groupe islamique armé d’Algérie, en 1996. À voir ou à revoir dimanche à 21 h sur les ondes de Télé-Québec.

Lendemain de veille 2

Woody Allen
Photo courtoisie, Warner Bros

L’effet de surprise qui avait permis à la délirante comédie Lendemain de veille (The Hangover) de connaître un succès inattendu au box-office en 2009 a forcément disparu dans cette suite qui reprend les mêmes ingrédients que dans le premier film (humour décapant, gags irrévérencieux et imprévisibles, personnages truculents), sans toutefois réussir à faire mieux. Ça demeure un très bon divertissement pour un samedi soir tranquille. Samedi à 21 h sur les ondes de V.