/auto/reviews
Navigation

Jeep Cherokee 2019: du changement, mais à quel prix?

Coup d'oeil sur cet article

Le Wrangler demeure peut-être l’âme de Jeep, mais c’est le Cherokee qui met le pain sur la table. Meilleur vendeur de la marque au Canada, le populaire VUS américain se refait une beauté pour 2019.

Exit, cette calandre arrondie qui avait fait sourciller bien des gens lors de sa présentation, il y a déjà quelques années. Très polarisante, cette devanture laissait peu de gens indifférents. On l’aimait ou on la détestait.

 

À lire aussi: Les 10 VUS les plus populaires au Canada

 

Le nouveau modèle 2019 tente de satisfaire un plus vaste auditoire avec une calandre plus carrée, plus robuste. On se rapproche davantage du look du Grand Cherokee.

Jeep Cherokee 2019
Jeep

 

Personnellement, j’aurais aimé voir Jeep pousser la note encore plus loin, renouer avec ce design rectangulaire qui fait la signature du Wrangler depuis des décennies. Mais bon, c’est déjà un gros pas en avant.

À l’arrière, les feux ont été légèrement retravaillés et la plaque d’immatriculation a désormais sa place au milieu du hayon.

Jeep Cherokee 2019
Frédéric Mercier

 

Le vrai changement

Les modifications esthétiques, c’est bien beau, mais ça ne fait pas avancer une voiture. Le plus gros changement chez le Cherokee pour 2019, c’est plutôt sous le capot qu’il se trouve.

Pour 2019, le VUS compact américain est désormais disponible avec un moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres. On utilise d’ailleurs la même mécanique avec le nouveau Wrangler... et même avec les Alfa Romeo Giulia et Stelvio. Il y a un peu d’Italie dans ce Cherokee!

Jeep Cherokee 2019
Frédéric Mercier

 

En plus de ce nouveau moteur, le bloc de base de 2,4 litre demeure au programme, de même que le V6 de 3,2 litres. On se retrouve ainsi avec un choix de trois motorisations. Pas mal, quand on sait que certains modèles concurrents n’en offrent qu’un seul!

Comme c’est le cas pour les deux autres, le nouveaumoteur de 2,0 litres est équipé de la même transmission automatique à neuf rapports, celle-là même qui a tant été critiquée lors du lancement du Cherokee en 2014. Et malheureusement, les critiques demeurent toujours. 

Au cours de mon essai du Cherokee 2019, j’ai souvent senti la transmission hésitante. Les changements de rapports se faisaient attendre, comme si elle ne savait jamais sur quel pied danser. Dommage, parce qu’avec le Wrangler, ce moteur fait un travail fantastique avec une transmission à huit rapports...

Malgré cette lacune, cette motorisation turbocompressée promet une consommation d’essence plus intéressante que jamais pour le Cherokee. Les chiffres officiels n’ont pas encore été confirmés, mais l’ordinateur de bord du véhicule affichait une consommation moyenne de 10,3 L/100 km à la fin de notre journée d’essai.

Jeep Cherokee 2019
Frédéric Mercier

 

Le hic, c’est que ce moteur de 2,0 litres n’est offert qu’en option à un prix supérieur à celui du V6. Les moutures de base demeurent équipées du bloc de 2,4 litre alors que les versions Trailhawk et Overland sont animées de série par le V6. 

Y a-t-il vraiment des gens qui seront prêts à payer plus cher pour un moteur turbo au lieu d’un V6? Avec ses 270 chevaux et 295 livres-pied de couple, le bloc de 2,0 litres n’a techniquement pas grand chose à envier au V6, avec ses 271 chevaux et 239 livres-pied. Mais la puissance brute du V6 demeure à mon avis plus invitante.

Si vous avez une roulotte ou un bateau, il faut savoir que le Cherokee est l’un des rares modèles de sa catégorie qui offre une capacité de remorquage intéressante. Celle-ci peut aller jusqu’à 4500 livres avec le V6 ou 4000 livres avec le nouveau moteur de 2,0 litres. Avec la motorisation de base, toutefois, elle est limitée à 2000 livres.

À noter que toutes les versions du Cherokee sont désormais offertes de série avec un système d’arrêt automatique du moteur quand le véhicule s’immobilise. Ne autre façon de donner un coup de main à la consommation d’essence.

Les petits détails

Outre la mécanique et le nouveau museau, Jeep a aussi apporté quelques améliorations notables au Cherokee pour 2019. On a notamment réussi à élargir le coffre d’un peu plus de 7 centimètres afin qu’un sac de golf puisse y loger sans à être placé de travers.

Jeep Cherokee 2019
Jeep

 

À l’avant, l’écran tactile passe de 5 à 7 pouces sur les versions de base, alors qu’un autre de 8,4 pouces est aussi disponible en option. Excessivement convivial, le système d’infodivertissement UConnect du Cherokee est d’ailleurs d’une de ses forces. Et il est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

Un prix qui passe de travers

Ces quelques changements ont toutefois un prix. Pour 2019, la facture du Cherokee bondit à 29 995$. Et ça, c’est pour le modèle de base à deux roues motrices. Parce que oui, le Cherokee est encore offert avec une variante à deux roues motrices. Allez savoir pourquoi. Pour le modèle à rouage intégral, il faut débourser au minimum 32 495$.

À titre comparatif, le Toyota RAV4 et le Honda CR-V, les deux principaux rivaux du Cherokee, sont respectivement offerts à partir de 32 299$ et 29 890$. Et il y a d’autres modèles qui sont pas mal moins chers.

Est-ce que ces quelques améliorations hausse de prix permet de justifier un tel prix? En matière de qualité d’assemblage et de réputation de fiabilité, Jeep a encore des croutes à manger pour accoter Toyota et Honda.

Un prix plus agressif aurait certainement aidé sa cause.

Jeep Cherokee 2019
Frédéric Mercier

 

Fiche technique

Nom: Jeep Cherokee 2019
Prix de base: 29 995$
Configuration : Véhicule à deux ou quatre roues motrices avec motorisation à l’avant

Moteur de base: 4 cylindres de 2,4L
Puissance/couple: 180 ch/ 170 lb-pi

Moteur optionnel: V6 de 3,2L
Puissance/couple: 271 ch/ 239 lb-pi

Moteur optionnel: 4 cylindres turbocompressé de 2,0L
Puissance/couple: 270 ch/ 295 lb-pi

Transmission: Automatique à 9 rapports sur tous les modèles
Consommation d’essence annoncée: Encore inconnue
Consommation d’essence observée (2,0L): 10,3 L/100 km

Capacité de remorquage maximale: 4500 livres
Garantie de base: 3 ans / 60 000 km
Concurrence: Honda CR-V, Toyota RAV4, Ford Escape, Nissan Rogue, Mazda CX-5