/sports/football
Navigation

C’est la faute de F.P. Santangelo!

L’ancien joueur des Expos F.P. Santangelo avait suggéré à Tom Brady de tenter sa chance au football plutôt qu’au baseball. Brady, repêché par les Expos en 1995, a suivi le conseil de Santangelo. En 2016, Brady a même publié sur son compte Twitter une fausse carte de lui portant l’uniforme de l’ex-équipe de baseball montréalaise.
Photo d'archives L’ancien joueur des Expos F.P. Santangelo avait suggéré à Tom Brady de tenter sa chance au football plutôt qu’au baseball. Brady, repêché par les Expos en 1995, a suivi le conseil de Santangelo. En 2016, Brady a même publié sur son compte Twitter une fausse carte de lui portant l’uniforme de l’ex-équipe de baseball montréalaise.

Coup d'oeil sur cet article

Tom Brady tentera de remporter dimanche une sixième victoire en huit participations au match du Super Bowl et les partisans des Patriots devraient, après chaque conquête, avoir une pensée pour un certain F.P. Santangelo.

L’ancien joueur des ligues majeures, qui a porté les couleurs des Expos de 1995 à 1998, a fait parler de lui dans les médias de Boston la semaine dernière alors qu’on a publié les commentaires de F.P. Santangelo Jr, qui rappelait que son père avait joué un rôle lorsque Brady avait choisi de faire carrière au football, délaissant le baseball, en 1995.

Tom Brady
Photo Twitter
Tom Brady

« Tom Brady était un excellent receveur et un puissant frappeur. La direction des Expos l’avait invité à prendre part à un exercice au bâton au Candlestick Park de San Francisco en 1995, soit quelques jours après l’avoir sélectionné au 18e tour lors de la séance de repêchage du 2 juin, a relaté fiston. Mon père s’était vu confier la mission de discuter avec Brady pour essayer de le convaincre d’accepter l’offre de contrat des Expos. »

« Vous pouvez blâmer mon père ! »

« Mon père a toutefois dit à Brady qu’il serait fou de choisir le baseball et de se taper les longues randonnées en autocar dans les ligues mineures, à un salaire de 800 $ par mois, alors qu’il avait la chance d’agir comme quart-arrière pour les fameux Wolverines de l’Université du Michigan, même s’il n’allait pas être leur numéro 1 au départ. Il lui a dit qu’il serait vite adulé dans l’immense stade du Michigan, avec son talent et sa belle gueule.

« Il a alors présenté Brady à ses coéquipiers en tant que quart-arrière des Wolverines, et non pas comme un futur joueur des Expos, et on connaît la suite de l’histoire. Ceux qui en ont marre de voir les Patriots gagner le Super Bowl doivent donc jeter le blâme sur mon père ! » a écrit, avec une touche d’humour, F.P. Santangelo fils sur son compte Twitter.

On raconte que Brady était timide à l’âge de 17 ans et qu’il ne se doutait pas, en 1995, qu’il allait devenir un quart étoile dans la NFL.

F.P. Santangelo
Photo d'archives
F.P. Santangelo

Lorsque Santangelo l’a présenté à quelques coéquipiers, dont Pedro Martinez, comme étant le quart des Wolverines (c’était l’équipe préférée de F.P. parce que sa mère avait fait ses études à cette institution), Brady aurait rougi. « Je ne suis que le cinquième quart de l’équipe, aurait-il rétorqué à Santangelo. Qui sait ce que l’avenir me réserve au football ? »

De vaines tentatives

Même s’ils étaient bien conscients que le football était le sport préféré de Tom Brady, les dirigeants des Expos ont bien tenté de le convaincre que ses chances de connaître une longue carrière au baseball étaient meilleures. Le recruteur John Hughes était d’avis que Brady possédait le talent nécessaire pour briller dans les ligues majeures.

Kevin Malone (le directeur général des Expos) et Hughes ont rencontré le père de Brady à quelques reprises durant l’été et l’équipe montréalaise était prête à offrir au jeune athlète le type de contrat généralement offert à un joueur repêché au second tour.

Brady, un receveur au bras puissant et un excellent frappeur gaucher avec l’équipe de l’école secondaire Junipero Serra à San Mateo, n’a pas mordu à l’appât et aujourd’hui, il est considéré comme étant le meilleur quart de tous les temps !