/news/society
Navigation

Des jeux électroniques dans les parcs, l'idée d'une PME de Bécancour

Coup d'oeil sur cet article

BÉCANCOUR – Les enfants auront bientôt le loisir de s'adonner à des jeux électroniques non pas devant leur écran à l'intérieur, mais à l'extérieur dans les parcs.

Un atelier de structures de jeu de Bécancour, dans le Centre-du-Québec, est l'inventeur de glissoires et de balançoires du 21e siècle.

«Ce sera Mario Bros. sur les terrains de jeu», a lancé audacieusement Steve Couture, créateur de jeux vidéo associé à cette invention baptisée UGO.

L'idée est de créer des structures de jeu intelligentes et interactives. «C'est le mélange de jeux vidéo dans des structures de jeu classiques», a expliqué Carolyne Gagné, présidente d'Atelier Go-Élan qui fabrique depuis 33 ans des appareils d'amusement extérieur à Bécancour.

«Un parc UGO, ça devient une grosse manette de jeux vidéo», a ajouté Steve Couture.

L'objectif est de mieux captiver et d'occuper les jeunes sur les terrains de jeu. Avec cette innovation, les créateurs visent rien de moins que le marché mondial. La PME a pris soin de la faire breveter et a obtenu de l'aide financière du fonds créé pour compenser la fermeture de Gentilly 2 afin de la soutenir dans ses ambitions internationales.

Le maire de Bécancour note que ce coup de pouce est hautement significatif parce que l'atelier se trouve à quelques jets de pierre de la centrale nucléaire. «Cette entreprise-là, elle se situe dans le bassin pour lequel a été créé le Fonds de diversification économique», a indiqué Jean-Guy Dubois.