/entertainment/tv
Navigation

Radio-Canada corrigera le dernier épisode d’Enquête

Guy Lapointe, Directeur adjoint Sûreté du Québec
Photo Andréanne Lemire, Agence QMI Guy Lapointe, Directeur adjoint Sûreté du Québec

Coup d'oeil sur cet article

Radio-Canada a retiré de son site internet la dernière émission d’Enquête diffusée jeudi et qui attribuait faussement une vidéo à la Sûreté du Québec (SQ) pour y apporter « des correctifs ».

« C’était évident que ça ne ressemblait pas à la SQ, affirme Pierre Veilleux, président de l’Association des policiers provinciaux du Québec. Je suis déçu qu’une société d’État, avec les moyens qu’ils ont, se laisse tenter de diffuser des images qui viennent de n’importe où et qui ternissent l’image de la police.»

« On est en droit de s’interroger sur le niveau de professionnalisme des gens d’Enquête », a ajouté celui qui œuvre au sein de la SQ depuis plus de 30 ans.

Dans le reportage d’Enquête, un segment est consacré à l’agent Denis Burelle, blâmé en déontologie policière pour son utilisation d’une arme d’impact, à Victoriaville en 2012, lors des manifestations étudiantes.

En introduction, la journaliste Sylvie Fournier affirme : « Casquée, cuirassée, armée, c’est l’image que la Sûreté du Québec projette sur sa chaîne YouTube officielle. »

La vidéo montre des images qui auraient été filmées lors du printemps érable. Elle est accompagnée de la chanson Remember the Name du groupe hip-hop Fort Minor.

Les paroles du refrain sont traduites au bas de l’écran et se terminent par « 50 % douleur » avec des policiers repoussant la foule à l’aide de bâtons télescopiques.

« Inacceptable »

« On considère que de nous avoir associés à ce montage-là, c’est inacceptable. Ça ne reflète pas nos valeurs ni notre image », a énoncé l’inspecteur Guy Lapointe, directeur adjoint à la SQ qui avait envisagé d’entreprendre des recours contre l’émission.

Selon M. Lapointe, le corps policier a appris l’existence de cette vidéo lors de la diffusion du reportage. « On n’a pas eu de question à ce sujet. C’est la première fois qu’on la voyait », mentionne-t-il.

Contacté par Le Journal, le premier directeur Relations publiques et Promotion pour Radio-Canada, Marc Pichette, a confirmé que l’émission avait été retirée pour être corrigée après avoir été avisé de l’erreur.

La vidéo était issue d’une chaîne factice nommée « SÛRETÉ DU QUÉBEC POLICE » (sic) qui compte 531 abonnés et 13 vidéos.

« [La SQ] nous a avisés que cette chaîne n’était pas un canal officiel et elle a fait retirer la vidéo en question. L’identité de cette chaîne web, toujours en ligne, est pourtant à s’y méprendre » a-t-il expliqué par courriel.

La page officielle du corps de police provincial sur la plateforme vidéo se nomme simplement « Sûreté du Québec ». Le site web de la SQ renvoie d’ailleurs directement vers cette page à l’onglet YouTube.