/sports/football
Navigation

Les Eagles veulent briser la malédiction

Ils tenteront de redonner à leur ville un rare championnat dans les dernières années

Les Eagles veulent briser la malédiction
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Eagles sont en mission pour Philadelphie. Non seulement la ville de l’amour fraternel n’a jamais vécu le bonheur de célébrer une conquête du Super Bowl lors des 51 éditions de l’événement phare de la NFL, mais elle n’a pas souvent été gâtée par ses équipes sportives professionnelles lors des dernières années.

Le périple des Eagles à Minneapolis n’a rien de reposant. Les représentants de Philadelphie tenteront non seulement de ramener le trophée Vince Lombardi pour une première fois, mais ils devront le faire contre les Patriots, qui ne souffrent certainement d’aucun complexe avec cinq titres depuis 2001.

Si les Eagles n’ont jamais remporté le Super Bowl, leurs plus vieux partisans, dont plusieurs ne sont plus de ce monde, souligneront à juste titre qu’ils ont remporté trois championnats de la NFL, en 1948, 1949 et 1960. C’était avant le premier Super Bowl au terme de la saison 1966, peu de temps avant la fusion de la NFL avec la ligue rivale de l’époque, l’AFL.

Pas de championnat au football depuis 57 ans, donc ! Et d’ailleurs, les fans des Eagles avaient vécu une longue traversée du désert, sans goûter aux séries, de 1961 à 1978.

TOUJOURS EN QUÊTE

Les Eagles veulent briser la malédiction
Photo AFP

À partir de ce moment, l’équipe a été plutôt compétitive avec les Ron Jaworski, Randall Cunningham et Donovan McNabb au poste de quart-arrière, notamment.

Les Eagles en sont à une 21e présence en séries depuis leur relance avant les années 1980, mais n’ont atteint que deux fois le Super Bowl, en 1980 et 2004.

Lors de cette dernière présence, contre les Patriots, les fidèles étaient venus à deux cheveux de célébrer la fin de leur mauvais sort dans une défaite in extremis de 24-21.

Avant cet épisode, les gens éprouvés de Philadelphie avaient dû passer au travers de trois défaites crève-cœur en finale de conférence, un scénario qui s’est aussi répété en 2008. Pas étonnant que les partisans des Eagles, qui en ont soupé de passer près du but, figurent parmi les plus hargneux qui soient.

AUTRES SPORTS

Les Eagles veulent briser la malédiction
Photo WENN.com

Mais n’allez pas croire que les Eagles sont les seuls responsables des malheurs des supporteurs de Philadelphie !

Au baseball majeur, les Phillies (auparavant Quakers) leur ont donné 14 présences en séries seulement depuis 1883. Au moins, ils revendiquent le plus récent championnat dans la ville, en 2008, lorsqu’ils ont remporté la deuxième Série mondiale de leur histoire. Les Phillies ont aussi donné à Philadelphie une bonne dose de douleur avec cinq défaites en grande finale.

L’historique des Flyers, dans la LNH, a également amené à la ville de vieux moments de bonheur, mais surtout de grands déchirements.

Les deux seules conquêtes de la Coupe Stanley remontent aux saisons 1973-74 et 1974-75, à l’époque des intimidants Broad Street Bullies, une ère révolue qui collait à l’image plutôt dure de la ville.

Depuis, six défaites en finale ont brisé le cœur des amateurs, dont la plus récente au printemps 2010. À huit autres occasions, l’équipe a fini sa route en finale d’association, comme quoi les gens de Philadelphie sont devenus trop habitués de passer près du but sans goûter à la gloire.

Dans la NBA, les 76ers recommencent à peine à ressembler à une équipe de basketball professionnel après cinq années de misérable futilité. Au moins, la franchise a gratifié Philadelphie de deux championnats, le dernier remontant toutefois à la campagne de 1982-83. Depuis qu’ils se sont établis à Philadelphie en 1963, les 76ers ont aussi suscité la souffrance chez leurs partisans en s’inclinant quatre fois en finale, la dernière fois au printemps 2001.

DEUX MONDES DIFFÉRENTS

Les Eagles veulent briser la malédiction
Photo AFP

C’est donc dire que depuis le premier titre des Patriots en 2001, la ville de Philadelphie n’a savouré qu’un seul championnat, celui des Phillies en 2008.

Ses quatre équipes majeures ont pourtant cogné à la porte à plusieurs reprises. En effet, à 11 occasions, les Phillies, 76ers, Flyers et Eagles se sont retrouvés dans le carré d’as, sans succès.

Il y a de quoi s’arracher les cheveux pour les gens de Philadelphie lorsqu’ils se comparent à leurs rivaux de Boston, qui se sont délectés de 10 championnats durant la même période avec les Patriots (5), Red Sox (3), Bruins (1) et Celtics (1).

C’est la pression de loyaux supporteurs affamés qui repose dimanche soir sur les épaules des Eagles pour renverser l’infortune de leur ville.

 

LES PLUS LONGUES DISETTES SANS TITRE

1. Cardinals (NFL): 1947
2. Indians (MLB): 1948
3. Kings (NBA): 1951
4. Lions (NFL): 1957
5. Hawks (NBA): 1958
6. Eagles (NFL): 1960

 

DÉFAITES DES EAGLES DANS LE CARRÉ D’AS

Année Adversaire Pointage
2008 Cardinals 32-25
2004 Patriots (Super Bowl) 24-21
2003 Panthers 14-3
2002 Buccaneers 27-10
2001 Rams 29-24
1980 Raiders (Super Bowl) 27-10

 

LES CHAMPIONNATS À PHILADELPHIE

  • Eagles (NFL): 1960, 1948, 1947
  • 76ers (NBA): 1982-83, 1966-67
  • Flyers (NHL): 1974-75, 1973-74
  • Phillies (MLB): 2008, 1980