/weekend
Navigation

L’homme de La Nouvelle-Orléans et des histoires de saxophones

Coup d'oeil sur cet article

En octobre dernier, le légendaire pianiste et chanteur Fats Domino tirait sa révérence. Bien avant le roi Elvis Presley, cet homme bon et doux donna au rock and roll ses premières lettres de noblesse. Du classique Blueberry Hill à Ain’t Got a Shame, c’est toute une histoire qui émerge de ce magnifique coffret. Dans un tout autre genre, le saxophoniste alto montréalais Rémi Bolduc a convié des saxophonistes pour un bœuf entre musiciens. Une belle réunion qui swingue !

Fats Domino
Photo WENN.com
Fats Domino

 

En exergue du coffret, nous trouvons cette citation d’Elvis Presley : «Beaucoup de gens pensent que c’est moi qui ai amorcé le genre. Mais soyons clair, je ne pouvais chanter comme Fats Domino et ça je le sais.» C’est avec ce très bel hommage que vous ouvrirez ce coffre aux trésors, d’où jaillissent mille et une surprises musicales. Pour des générations entières, Fats Domino (1928-2017), fils de créole, fut le créateur de Blueberry Hill. Sous un style débonnaire, un peu comme le fit plus tard Dr John et Allen Toussaint, ce chanteur/pianiste combinait allégrement le blues, le piano stride et le rock, que nous qualifierons de classique.

En quatre disques, qui couvrent la période de 1942 à 1962, Bruno Blum et ses comparses nous fait découvrir un homme au style inimitable, avec trois bonnes louches de boogie et de swing bien senti.

Une réunion de saxophonistes

Photo courtoisie

 

Pilier du jazz montréalais et professeur à temps plein, le saxophoniste alto Rémi Bolduc fourmille de projets. Après un fort disque sur les séries télévisées de notre enfance et un clin d’œil à Oscar Peterson, le voici à la tête d’une phalange de saxophonistes. D’est en ouest du Canada, il a recruté les meilleurs, dont l’altiste P.J Perry, les saxophonistes ténors Phil Dwyer, Kirk MacDonald et Kelly Jefferson pour un Sax Zénith au potentiel imposant. Devant public, ces artilleurs de la note bleue font naître le meilleur du jazz. Bravo !

Mike Goudreau

Photo courtoisie

★★★★

Alternate Takes Vol. 1 - Éditions Goudreau

Guitariste de très haut niveau, chanteur plus que sympathique, Mike Goudreau aime autant le swing que le blues bien acidulé.

Que ce soit en quartette ou avec son Boppin Blues Band, il évoque une longue tradition qui va de Chuck Berry à Lucky Peterson. Dans ses cartons, notre homme à tout faire avait plusieurs compositions rarement entendues, et voici le produit fini. Comme nous sommes joyeux ! Entre le blues bien senti et le swing pur jus avec des cuivres, l’offre est aussi revigorante que dansante. Un vrai plaisir pour toute la famille.

3 concerts à surveiller

3 février 19 h et 21 h 45

Au Upstairs

Marianne Trudel, pianiste

Tony Malaby, ­saxophoniste ténor

John Hollenbeck, batteur

Rémi-Jean Leblanc, contrebassiste


7 février 21 h 30

Au Dièse Onze

Souk Therapy

Avec le collectif The Brooks


9 février 19 h et 21 h 45

Au Upstairs

Robi Botos, pianiste

Lancement du disque

Old Soul

Avec Mike Downes, contrebassiste

Jim Doxas, batteur