/24m/city
Navigation

Montréal: le comité exécutif approuve la vente de l’ancien théâtre Snowdon pour 1,6 M$

Montréal: le comité exécutif approuve la vente de l’ancien théâtre Snowdon pour 1,6 M$
Photo Le Journal de Montréal, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal a finalement accepté l’offre de la compagnie à numéro 9355-2610 Québec inc. dans le dossier de la vente de l’ancien théâtre Snowdon, situé sur le boulevard Décarie.

L’offre de la compagnie, une société de portefeuille dont le premier actionnaire majoritaire est Viviana Raichman, s’élève à 1,6 million de dollars. Selon ce qu’avait rapporté Global News en mai dernier, deux autres soumissionnaires avaient répondu à l’appel d’offres de la Ville lancé en 2016. Un des soumissionnaires n’offrait que 135 000 $ pour l’immeuble, alors que l’autre avait misé un peu plus de 1 million de dollars.

Le choix de la Ville s’est donc arrêté sur l’entreprise de Mme Raichman.

La Ville de Montréal était propriétaire depuis 2004 de l’immeuble à la façade art déco faisant partie du paysage du quartier Côte-des-Neiges depuis les années 1930.

Il était inoccupé depuis 2013, a été partiellement endommagé à l’intérieur par un incendie criminel en 2016 et sa restauration était jugée trop dispendieuse pour la Ville, d’où sa mise en vente.

Joint par l’Agence QMI, samedi, le conseiller de ville du secteur, Marvin Rotrand, a indiqué que, pour lui, la vente de l’immeuble est «une bonne chose» pour le quartier, soulignant que cela permettra d’éviter d’avoir un autre bâtiment d’intérêt barricadé pendant des décennies comme l’ancien théâtre Empress, sur la rue Sherbrooke, dans le quartier voisin de Notre-Dame-de-Grâce.

L’offre de la société de Viviana Raichman, reçue par la Ville depuis des mois, venait à échéance le 31 janvier. C’est donc à la dernière minute, soit le 31 janvier même, qu’elle a été acceptée officiellement par le comité exécutif de la Ville. Selon le conseiller Rotrand, le délai entre l’ouverture des offres en mars dernier et la conclusion du processus, la semaine dernière, s’explique notamment par les nombreuses étapes dans le dossier.

«Le groupe Raichman a soumis une garantie bancaire et a accepté les conditions de la Ville, a expliqué Marvin Rotrand. L’enveloppe du bâtiment sera donc respectée. L’enseigne et la marquise de la façade seront conservées.»

Il a ajouté que les travaux devraient commencer à l’automne prochain et être terminés pour l’automne 2019 pour accueillir les premiers résidents. «Il s’agit d’un projet largement résidentiel», a précisé le conseiller de ville.

L’Agence QMI n’a pas été en mesure d’entrer en contact avec Mme Raichman, samedi.