/sports/hockey/canadien
Navigation

Le dégel d'Artturi Lehkonen

Artturi Lehkonen marque deux buts dans un gain de 4 à 1 contre les Sénateurs

Coup d'oeil sur cet article

Il y a eu des phénomènes rares au Centre Bell en cette journée du Super Bowl. Le Canadien a signé un deuxième gain de suite pour une première fois depuis les 4 et 7 janvier, mais Artturi Lehkonen et Tomas Plekanec ont aussi mis fin à de longues léthargies dans une victoire de 4 à 1 contre les Sénateurs d’Ottawa, dimanche.

Lehkonen a copié la recette de Jean-Gabriel Pageau avec deux buts dans un duel entre les rivaux de la 417. Depuis ses débuts dans la LNH, Pageau a souvent servi de bourreau contre le CH, marquant la majorité de ses buts contre le CH.

En deux rencontres cette saison contre les Sénateurs, Lehkonen a touché la cible à quatre reprises. En 35 rencontres contre les autres formations de la LNH, le numéro 62 n’a pas obtenu un seul but.

« Je ne sais pas comment expliquer mes succès contre les Sénateurs, a dit Lehkonen avec le sourire. J’ai reçu de belles passes et j’ai trouvé une façon d’en profiter. Sur mon deuxième but, c’était un jeu parfait de Pleky. Ça fait du bien de marquer, ça fait du bien de gagner. C’était une bonne fin de semaine. »

Lehkonen a freiné une série noire de 24 rencontres sans toucher la cible. Il n’avait pas connu ce sentiment depuis le 30 octobre où il avait marqué deux fois dans un gain écrasant de 8 à 3 à Ottawa.

« Sur mon premier but, je ne savais pas que je venais de déjouer [Mike] Condon, a précisé le numéro 62. J’avais très peu d’espace et l’angle était assez petit. J’ai entendu la sirène du but et j’ai immédiatement ressenti un soulagement. En quelques secondes seulement, je venais de me libérer d’une tonne de pression. »

Un bon changement

Pour les premières secondes de la rencontre, Claude Julien a utilisé Nikita Scherbak avec Plekanec et Lehkonen, alors que Brendan Gallagher se retrouvait avec Jonathan Drouin et Alex Galchenyuk. Julien a eu la main heureuse en remaniant rapidement ses deux unités.

Plekanec, Lehkonen et Gallagher ont joué un fort match face aux Sens et Scherbak a dynamisé le duo de Drouin et Galchenyuk. « J’ai fait une seule présence avec Pleky et Lehkonen, a précisé Scherbak. Je n’avais rien fait de mal, mais j’ai ensuite entendu mon nom pour jouer avec Drouin. J’étais heureux de ma rencontre. »

À sa deuxième sortie depuis son rappel du Rocket de Laval, Scherbak a hérité du titre de la troisième étoile grâce à une passe, cinq tirs et un temps de jeu de 15 min 38 s. L’ailier de 22 ans a joué avec une belle confiance.

En plus de freiner une série de 20 matchs sans but, Plekanec a atteint le plateau des 600 points dans la LNH, les 600 avec le Tricolore.

« Je ne suis pas un gars de chiffres, mais c’est quand même une belle marque, a mentionné le numéro 14. Je garderai la rondelle de mon 600e point [une passe sur le 2e but de Lehkonen]. J’étais aussi heureux d’enfin réussir un but. J’ai reçu une passe parfaite, Gallagher ne me fait jamais d’aussi belles passes ! »

En fin de troisième période, Thomas Chabot a commis un gros revirement devant le filet de Mike Condon, ouvrant la porte au but de Plekanec. À la défense du jeune défenseur originaire de la Beauce, la rondelle sautillait quand il a tenté d’effectuer sa passe.

Encore l’avantage numérique

Après un match de trois buts en supériorité numérique face aux Ducks, le CH a touché la cible à deux reprises avec l’avantage d’un ou deux hommes. Jeff Petry et Lehkonen ont fait payer cher les punitions à Mark Borowiecki et Erik Karlsson en deuxième période.

Mike Hoffman a inscrit l’unique but aux dépens de Carey Price qui a bloqué 25 tirs. Si Chabot avait la mine basse après son erreur en fin de rencontre, il peut se consoler à l’idée que ce type de gaffe arrive aussi à des défenseurs plus expérimentés. David Schlemko a complètement bousillé sa sortie de territoire sur le premier but des Sens. L’erreur de Schlemko, pas sa première cette saison, a curieusement semblé réveiller les hommes de Claude Julien.

Il y a toujours moyen de se consoler dans la vie. Les fidèles du Canadien peuvent se remonter le moral en regardant les déboires des Sénateurs. À une seule victoire d’une participation à la grande finale l’an dernier, les Sens ont une horrible saison avec un dossier de 17-25-9. Pierre Dorion n’a pas gagné le gros lot en faisant l’acquisition de Matt Duchene en début de saison.

+
Scherbak
Nikita Scherbak gagne des points depuis son rappel de Laval. Le CH n’a pas une tonne de jeunes attaquants talentueux. Il doit saisir sa chance.
-
Duchene
Les Sens ont payé la lune pour obtenir les services de Matt Duchene. Il était tout simplement invisible face au CH.
1
4
Première période
Aucun but.
Punitions: Hoffman (Ott) 7:14; Lehkonen (Mon) 7:14.
Deuxième période
1-OTT: Mike Hoffman (13) (sans aide)2:05 2-MON: Jeff Petry (8) (Pacioretty, Galchenyuk)AN-6:16 3-MON: Artturi Lehkonen (3) (Scherbak, Mete)AN-7:54 4-MON: Artturi Lehkonen (4) (Plekanec, Gallagher)18:47
Punitions: Borowiecki (Ott) 5:22; Karlsson (Ott) (dou. min.) 6:06.
Troisième période
5-MON: Tomas Plekanec (5) (sans aide)16:57
Punitions: Gallagher (Mon) 7:14.
Tirs au but
OTTAWA 10 - 5 - 11 - 26 MONTRÉAL 7 - 20 - 8 - 35
Gardiens:
OTT: Mike Condon (P, 4-8-4). MON: Carey Price (G, 15-19-4).
Avantages numériques:
OTT: 0 en 1, MON: 2 en 3
Arbitres:
Dave Jackson, Chris Rooney.
Juges de lignes:
Dave Jackson, Chris Rooney.
ASSISTANCE:
21 302.
Artturi Lehkonen
Tomas Plekanec
★★
Nikita Scherbak
★★★

Le CH (22-25-6) jouera son prochain match jeudi, à Philadelphie.