/24m/urbanlife
Navigation

Griffintown aura trois nouveaux parcs

Le premier de six parcs pour enfants a été inauguré dans Griffintown, à Montréal, dimanche le 10 juillet 2016. Environ 400 familles habitent ce quartier.
MARIE CHRISTINE TROTTIER/24 HEURES/AGENCE QMI Le premier de six parcs pour enfants a été inauguré dans Griffintown, à Montréal, dimanche le 10 juillet 2016. Environ 400 familles habitent ce quartier.

Coup d'oeil sur cet article

Trois nouveaux parcs seront construits dans Griffintown dans les prochaines années afin de combler un manque criant d’espaces verts dans ce quartier de l’arrondissement du Sud-Ouest en pleine effervescence.

« Si on veut attirer des familles, ça nous prend des espaces verts où les gens font des pique-niques, se rencontrent l’été, où les jeunes se réunissent pour jouer [...] On parle de gros parcs très bien situés dans Griffintown », a noté Craig Sauvé, conseiller municipal du Sud-Ouest.

Dans les dernières années, la Ville de Montréal a acquis trois terrains de plusieurs milliers de mètres carrés longeant la rue Ottawa afin que ceux-ci soient réservés à l’aménagement de parcs, dont deux auront un bassin de rétention d’eau afin d’éviter le débordement des égouts quand surviendront de fortes précipitations de pluie.

« C’est une occasion unique de dessiner trois parcs d’une shot dans le centre de Montréal. On ne verra pas ça souvent. Je trouve ça vraiment passionnant », s’est réjoui l’élu de Projet Montréal.

L’ancien quartier industriel, où de nombreux immeubles à condos ont été construits dans les dernières années, a souvent été critiqué en raison du manque de parcs, d’écoles et d’autres services publics pour les familles.

Investissements

Au coin des rues Ann et Ottawa, un stationnement privé sera converti en un immense espace vert de 8300 m2 situé près d’une gare du futur Réseau électrique métropolitain. La Ville investira d’ailleurs près de 38 millions $ pour y construire un bassin de rétention d’eau, soit la première étape du projet.

« Ce n’est pas cheap, c’est certain », a reconnu M. Sauvé, notant également les dizaines de millions de dollars nécessaires à l’achat des terrains.

Alors qu’un parc de grandeur semblable sera aménagé au coin des rues Saint-Thomas et Ottawa, le troisième espace vert, qui ne possèdera pas de bassin de rétention d’eau, pourrait accueillir le complexe culturel de trois étages MR-63, qui sera conçu à l’aide de voitures de métro désuètes, si l’appui du public est au rendez-vous.

Une première rencontre citoyenne visant à permettre aux résidents de Griffintown d’émettre leurs recommandations sur les éventuels aménagements dans ces parcs a d’ailleurs réuni quelque 250 personnes à l’École de technologie supérieure mercredi dernier.