/news/politics
Navigation

Les Canadiens ne croient plus les politiciens, selon un sondage

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau
Photo d'archives, AFP Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Les Canadiens ont beau s’intéresser à la politique, ils ne croient plus les promesses électorales des politiciens, montre un sondage réalisé par la firme Forum Research.

Selon le coup de sonde, trois Canadiens sur cinq ne font pas confiance aux politiciens lorsqu’ils font des promesses aux électeurs lors d’une campagne électorale. Pas moins de 17 % des répondants ont même affirmé qu’ils ne croient pas du tout les promesses électorales.

À l’opposé du spectre, 40 % des Canadiens ont soutenu avoir toujours un peu confiance, mais seulement 3 % des personnes sondées ont clamé faire grandement confiance aux politiciens et à leurs promesses électorales.

Les électeurs plus âgés (42 %), gagnant entre 80 000 et 100 000 $ par année ou supportant les libéraux fédéraux (60 %) sont les plus susceptibles de croire les promesses des politiciens, a précisé Forum Research.

Si les Canadiens s'avèrent cyniques, ils sont pourtant nombreux (81 %) à dire qu’ils s'intéressent à la politique entre les cycles électoraux. Deux Canadiens sur cinq ont même affirmé porter une grande attention à la politique, contre seulement 1 % qui ont admis ne jamais s'intéresser au sujet.

Les personnes les plus susceptibles de s'intéresser à la politique sont les hommes, les personnes gagnant plus de 60 000 $, celles qui possèdent au moins un diplôme collégial ou universitaire, les Albertains et les militants conservateurs et bloquistes.

Les Canadiens les moins intéressés par la politique sont les jeunes, les femmes, les pauvres, les résidents des provinces de l'Atlantique et du Québec, les moins éduqués et les militants du Parti vert.

Le sondage a été mené par téléphone auprès de 1408 Canadiens du 22 au 24 janvier. La marge d'erreur est de plus ou moins 3 %, 19 fois sur 20.