/weekend
Navigation

Une aventure française qu’ils attendaient depuis longtemps

Respectables
Photo JEAN-FRANCOIS DESGAGNES Le batteur Stéphane Beaudin, le chanteurSébastien Plante et le bassiste Stéphane Dussault des Respectables, à Québec, en décembre 2016.

Coup d'oeil sur cet article

Ça aura pris vingt-cinq ans, mais Les Respectables, l’un des groupes québécois les plus populaires durant les années 1990 et 2000, ont finalement chanté leurs succès en France.

La bande de Sébastien Plante, à qui on doit les succès L’argent fait le bonheur, Amalgame et L’homme 7:00 Up, n’avait jamais vraiment pris la température de l’eau sur le Vieux Continent avant sa tournée pour célébrer son quart de siècle, l’année dernière.

« J’avais comme but de me rendre jusqu’en France et de faire quelques shows là-bas. C’était un vieux rêve jamais réalisé. On a fait deux concerts à Paris et ça s’est très bien passé », indique Plante.

Pourtant, à l’époque de L’argent fait le bonheur, les Respectables avaient été invités par Garou sur le plateau de Michel Drucker. Malheureusement, ce fut un coup d’épée dans l’eau, se rappelle Sébastien Plante.

« On avait chanté Amalgame. Par contre, dans la conversation qui avait suivi notre performance, Garou et Drucker se parlaient et ils avaient dit : “non, ils n’ont pas encore d’album ici, en France.” Ça avait comme un peu clos le sujet et il n’y avait pas eu de suivi. Ce n’est pourtant pas parce qu’il n’y avait pas eu de nombreuses demandes auprès des nombreux représentants qui ont travaillé avec nous au fil des ans. Mais ça ne s’était jamais fait jusqu’à tant que je me tanne et que je décide de l’organiser moi-même. »

« Chic et décadent »

Cette fois sera-t-elle la bonne ? L’avenir le dira. Mais que les Français les adoptent ou pas, les Respectables ne manquent pas d’ouvrage dans leur bled. Après avoir parcouru le Québec et le Canada, et aussi joué au Mexique, à Cuba et aux États-Unis, au cours des douze derniers mois, le groupe se produira, vendredi prochain, dans la salle de bal du Château Frontenac, à Québec.

« Ce sera chic et décadent », s’amuse le chanteur en parlant de ce concert où le rock des Respectables résonnera parmi les chandeliers de cristal de cette salle feutrée.

Quant à la boule de cristal des Respectables, il semble qu’on pourrait y voir un album pour bientôt.

« On garde ça sous le couvert pour l’instant. On est en train de préparer quelque chose, mais nous attendons d’être plus avancés pour en parler », laisse entendre Sébastien Plante.


► Les Respectables seront au Château Frontenac, à Québec, le 9 février. On pourra aussi les voir au Théâtre Outremont, à Montréal, le 27 février.