/news/currentevents
Navigation

Écrasés en plein stationnement

Une femme est décédée et son fils de 5 ans a été blessé après avoir été percutés par un automobiliste de 90 ans

accident
Photo courtoisie Les pompiers ont utilisé un sac gonflable d’élévation pour soulever la voiture (au centre) sous laquelle étaient coincées les deux victimes, une femme et son fils de 5 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Des témoins de l’accident qui a coûté la vie à une femme et qui a grièvement blessé son fils de 5 ans, dimanche, dans le stationnement d’un centre commercial de Montréal, étaient sous le choc après avoir tenté de sauver les victimes.

«C’était terrible. Moi, j’ai une fille du même âge que le gamin. Comment je vais pouvoir marcher dans le stationnement avec elle sans penser à ça maintenant?», a soufflé l’un des témoins, Gabriel Habib.

Un automobiliste de 90 ans aurait écrasé la mère et son enfant vers 11 h 30 alors que ces derniers marchaient à l’extérieur du centre Village Montpellier, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, selon des témoins rencontrés par la police.

Les deux piétons ont été transportés en centre hospitalier, où le décès de la femme de 44 ans a été constaté. Il s’agirait de Brigitte Hadchiti, née Mouralian, selon des proches.

Quant au garçon, on craignait toujours pour sa vie tard dimanche soir.

«Il y a une trentaine de personnes à l’hôpital Saint-Justine en ce moment [pour soutenir la famille Hadchiti]. Toute la communauté [libanaise] trouve ça difficile, on espère tous qu’il va s’en sortir», a dit dimanche après-midi Chris Haikal, un ami de longue date des Hadchiti, en précisant que les membres de la famille préféraient ne pas s’adresser aux médias pour le moment.

Les circonstances entourant ce tragique accident demeuraient nébuleuses dimanche. Une enquête a été ouverte par la police de Montréal.

C’est sous cette voiture que la mère et son fils se sont retrouvés coincés.
Photo Agence QMI, Marc-Alain Trudeau
C’est sous cette voiture que la mère et son fils se sont retrouvés coincés.

Enfant conscient

Plusieurs commerçants et clients du centre commercial ont tenté de venir en aide aux victimes après l’accident, alors que celles-ci étaient coincées sous la voiture.

«Quand je suis arrivé, le visage de la femme était bleu, alors je pense qu’elle était déjà décédée. On a donc consacré nos efforts à essayer de sortir le garçon de là», a raconté Gabriel Habib, propriétaire de Poulet Cocorico.

L’enfant était quant à lui toujours conscient, selon Karim Zenoud, un client du salon de barbier Obey’s qui a tenté de le calmer pendant que d’autres hommes essayaient de soulever le véhicule.

«Je lui parlais pour qu’il ne panique pas. Au début, il essayait de se déprendre et tout, mais à un certain moment, il a juste fermé les yeux et a arrêté de bouger. Ça, ça m’a fait peur», a-t-il relaté.

Conducteur confus

Lorsque les ambulanciers sont arrivés quelques minutes plus tard, le garçon avait perdu connaissance, selon les deux hommes. L’intervention des pompiers a été nécessaire pour extirper les victimes de sous la voiture à l’aide d’un sac gonflable d’élévation et de pinces de désincarcération.

Pendant ce temps, le nonagénaire qui conduisait la voiture semblait fortement ébranlé, ont rapporté plusieurs témoins. Il n’a toutefois pas été transporté à l’hôpital.

«Il était à l’extérieur de l’auto et il nous regardait, mais il ne disait rien. Il n’avait pas l’air de comprendre ce qui se passait», a mentionné Ariel Tordjman, un employé du salon de barbier.