/opinion/columnists
Navigation

Chronique macho

Chronique macho
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Voici ce que j’ai appris au cours des dernières semaines...

Les milléniaux trouvent que les princes charmants des films d’animation de Disney sont des prédateurs sexuels, car ils embrassent La Belle au bois dormant et Blanche Neige pendant qu’elles dorment.

Les milléniaux trouvent que Friends est une série homophobe, car Chandler ne se trouve pas assez viril.

Les milléniaux trouvent que James Bond est raciste, homophobe et sexiste.

Les aventures de 007

Coudonc, les boys, ça vous arrive d’avoir du fun, des fois ?

Hier, avez-vous dû demander la permission à votre blonde pour regarder le Super Bowl avec vos chums ?

Môman vous a-t-elle donné le droit de manger des ailes de poulet et de la pizza ? Ou avez-vous grignoté des céleris en regardant Curieux Bégin ?

Cette semaine, j’ai publié une photo de Clint Eastwood sur ma page Facebook. On voit l’interprète de Dirty Harry avec cette phrase : « Je m’ennuie du bon vieux temps où le monde n’était pas peuplé de mauviettes hypersensibles. »

Macho ? Certes. Et alors ?

Hâte de voir le prochain James Bond. Il n’aura plus le permis de tuer, mais le permis de s’indigner.

Quand il va tomber sur un méchant (Auric Goldfinger, Francisco Scaramanga ou Hugo Drax), il va le prendre dans ses bras et lui dire : « Je sais comment tu te sens. Moi aussi j’ai souffert d’intimidation quand j’étais jeune... Mais je suis allé voir un psy et ça m’a permis d’évacuer tout le méchant qui était en moi. Je ne ressens plus l’envie de me venger contre le monde entier. Viens au salon de thé, je te raconterai tout ça... »

Et lorsqu’il rencontrera une jolie espionne russe, il rougira et lui dira, en fixant le bout de ses souliers : « Ah la la, vous êtes vraiment chouette, vous... Si mon notaire était présent à mes côtés, je vous ferais signer un formulaire officiel me donnant la permission de vous adresser un sourire... »

La roue tourne

Je ne veux pas passer pour un adepte du Doc Mailloux, mais quand t’es rendu à trouver la sitcom Friends trop macho, le temps est venu de réécouter Mais les tiennes où sont-elles ? de Paul Piché.

Bientôt, on va se promener dans la rue et des gars louches avec de longs imperméables vont chuchoter : « Pssst ! J’ai un vieux VHS de Bruce Willis, ça te tente-tu ? »

J’ai un message pour les milléniaux...

Attachez votre tuque avec de la broche et préparez-vous.

Le jour de la vengeance viendra.

Un jour, vous aurez des enfants. Et lorsque vos enfants auront 16 ans, ils vont vous envoyer promener, vous et votre culture de lapinots hypersensibles, et ils vont embrasser tout ce que vous rejetez et détestez.

Leurs héros vont faire passer Charles Bronson pour un professeur de tricot.

Vos marmots vont vous faire suer comme vous faites suer les gens de ma génération.

Ce jour-là, leurs grands-papas, crinqués au Cialis, les inviteront dans leur logement intergénérationnel et leur montreront des vieux DVD de James Bond, avec Sean Connery et Ursula Andress en bikini.

On regardera ça en mangeant des côtes levées et en buvant un martini agité, mais pas secoué.